Le site est à présent réparé. Il vous appartient de le faire vivre

Bienvenue dans cet espace philosophique participatif !

Ce site a été créé pour prolonger et soutenir les débats de philosophie dans la cité, dans la perspective d’une communauté de recherche virtuelle. La philosophie depuis une quinzaine d’années est de plus en plus sollicitée pour soutenir notre contemporain dans sa quête de sens, sa dimension de citoyen libre et de sujet responsable.

À leur manière, les cafés philosophiques ont répondu aussi à une attente de ce type en ouvrant des espaces d’échange  où la parole est donnée à quiconque désire réfléchir en commun. Bien entendu, s’interroger sur la vie, la société et les grandes questions de l’existence exclut nullement le plaisir de l’expression en public, la convivialité et pourquoi pas, de belles rencontres.

Ce site se veut une fenêtre ouverte sur ces échanges avec l’ambition d’y développer, comme durant les débats, ouverture de pensée, curiosité d’esprit, intelligence collective et respect d’autrui.

La durée des cafés-philo ne saurait épuiser leur sujet. C’est pourquoi  les promoteurs de ce site ont permis à ses visiteurs d’y ajouter ce qui n’a pas été dit, d’interroger les acteurs des échanges, d’apporter leur grain de sel, et donner des références bibliographiques pour compléter ce que l’oralité, dans sa  vitalité spontanée, n’aurait pas développé sur des sujets souvent d’ailleurs, assez  inattendus.

Débat au café des Phares - septembre 2007


Vous trouverez donc des comptes-rendus des débats et des articles , où vous pourrez ajouter vos contributions sur la forme de commentaires. Il y a aussi des forums de discussion sur des sujets variés, des infos et de l’actualité sur des rencontres philosophiques à  Paris et sa région.

Desormais des espaces dédiés à d'autres cafés-philo sont disponibles dans la sections "Forums", gérés pas les responsables de ces rencontres. Un "blog philo" a été aussi créé, comportant des commentaires philosophiques sur l'actualité du monde et des commentaires de films du ciné-philo.

Ce site comporte également un archivage sonore des débats unique en son genre, pour retrouver ou découvrir l’ambiance particulière d’un café-philo et suivre le fil des idées, avec le ton et le rythme de la pensée vivante.   


Bien entendu, les interventions déposées doivent garder une correction de base et respecter les interdits de la loi : racisme et incitation à la violence. Les agressions personnelles n’ont pas leur place dans un café-philo et n’ont pas, non plus, à proliférer ici. Nous sommes particulièrement attachés au fait que la pratique de la philosophie tend à plus de respect et d’égards envers autrui. Cela n’empêche  ni la contradiction, ni l’opposition de perspectives propres au café-philo, si essentielle en démocratie.


Au-delà de la présence physique de chacun, notre  projet reste et demeure de faire de l’échange philosophique  une chance de s’enrichir les uns des autres : de l’altérité, de nos différences, de notre expérience de vie, de notre culture et de notre désir de comprendre. Ainsi, si lire, penser, écrire, dialoguer et débattre vous permet d’apprendre des uns et des autres, si nouer des amitiés représente bien pour vous ce qu’il est convenu d’appeler « la philosophie dans la cité », vous  êtes vraiment les bienvenus !


Le fondateur du café-philo 

Marc Sautet est décédé le 2 mars 1998 à 51 ans. Spécialiste de Nietzsche, il avait initié avec ses amis l'expérience des cafés-philo. Il animait le dimanche un débat philosophique ouvert à tous au Café des Phares, Place de la Bastille, à Paris. Ce fut le premier café-philo au monde. Fondateur du Cabinet de Philosophie en 1992, Marc Sautet a été aussi le précurseur de la consultation philosophique en France.Dans le sillage de ces expériences, il avait publié Un café pour Socrate, aux éditions Robert Laffont, traduit dans plusieurs langues. Docteur en philosophie, il enseigna dans le secondaire, à l'université, puis il fût Maître de Conférences à l'Institut d'Études Politiques de Paris. Auteur aussi de Nietzsche et la Commune (Le Sycomore, 1981), Nietzsche pour débutants (avec Patrick Boussignac, La Découverte, 1985). Puis il avait révisé et commenté les traductions de Pour une généalogie de la morale, Par delà le bien et le mal, Le gai savoir (dans la collection « Classiques de la philosophie » au Livre de Poche entre 1989 et 1993) et la correspondance de Nietzsche et de Cosima Wagner (avec Stefan Kampfer, Cherche Midi, 1995).Marc Sautet (source Wikipédia) Enfin, dans la collection Les philosophes à la question, recueils d'interviews posthumes avec les grands philosophes, était paru Les femmes, de leur émancipation (Lattès).

Marc Sautet avait une personnalité marquante qui ne laissait personne indifférent ; son regard perçant laissait deviner une intelligence profonde et originale. Exigeant avec lui-même comme avec les autres, c'était un être authentique et sans manières. Plusieurs animateurs, dont les actuels,ont continué son oeuvre au Café des Phares et, en quelques années l’idée du café-philo a essaimé dans le monde entier. 


 

Inscription

Votre inscription vous donnera un accès en écriture aux forums de discussion.






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ?
S'inscrire

Qui est connecté

Lettre d'information

Recevez par courriel la lettre d'information hebdomadaire. Vous avez la possibilité de vous désabonner à tout moment.




personnes ont visité ce site.