Neutralité ou laisser-faire ?
Écrit par Carlos Gravito   
27-10-2007

Le public réuni avec Daniel Ramirez au Forum 104, le 27 octobre, a suivi de façon passionnée un débat ouvert autour de l’un des thèmes proposés : « La neutralité est-elle possible ? »

D’emblée, l’auteur du sujet s’est réfugié derrière Roland Barthes, histoire de se référer au « désir de neutre » cher à l’écrivain qui consacra un cours, fin des années 70, à cette idée, soit le « fait de ne pas prendre parti pour échapper aux oppositions et conflits », à l’acte, en somme, de choisir de ne pas choisir, une éthique de l’impasse ou le savoir comment n’aller nulle part.

 C’était assez cocasse de, pour sortir d’une telle impasse, solliciter la parole des présents les mettant en danger dès lors que, d’après la proposition, il leur était plus utile de garder une sage réserve et d’opiner ou nier tout simplement du bonnet car, que l’on dise « oui » ou que l’on dise « non », c’est déjà sortir de la neutralité, tout le monde le sait depuis le temps passé en garderie d’enfants. A mon avis, la neutralité n’est pas souhaitable et est, peut-être, même impossible si l’on prend la peine de se servir du mot « indifférence » pour dénommer un tel manque d’intérêt ; la neutralité correspond, en clair, au « laisser-aller », la recommandation préférée des marchands, plus connue par « la main invisible », la même qui s’aventure à peloter le panier (de la ménagère).  

Alors que « neutre » est désigné, en latin, par « neuter », (ce qui n’est ni masculin ni féminin, ni actif ni passif), parlant de « belligérants », cela se traduit non par « neuter », mais par « armis non interesse ; quiescere… », ce qui correspondrait à, il vaut mieux plutôt dormir.

« Neuter » signifie, en outre, « qui ne prend pas parti, dans le débat ». Disons que, si j’adopte une attitude neutre, c’est un signe que tout m’est égal et, dès lors, ni moi ni les divers intervenants n’avions à nous intéresser à la discussion. Indifférence totale : on s’en fiche complètement de ce que l’on pourrait dire, on se moque de l’avis les uns des autres.

Je me sentais bien, buvant mon tiède thé et toute cette problématique, qui n’avait rien de nécessaire ni ne désignait quoi que ce soit de particulier, ne me faisait ni chaud ni froid. Et pourtant, malgré tout, moi tout comme mes compagnons, ayant le soin de ne pas faire des blessés pour éviter l’intervention de la « Croix Rouge » (dite neutre au cours de la polémique où l’on a fait défiler aussi bien Hegel et Camus que Descartes ou le serein Bouddha), « nous sommes tout de même partis en guerre », comme Jarry, car nous ne nous sentions pas dépourvus de passion ; pas des êtres que rien ne touche, mais des gens intéressés tant par la pluie que par le beau temps. Surtout pas, toutefois, par le « bonnet blanc et blanc bonnet ».

 

LISTE DES COMMENTAIRES...


1. neutralité ou distanciation
Ecrit par aliette. 28-10-2007
Mon père était passionné de foot. Il a même filmé la coupe du monde de 1938.
Je dis souvent: "je n'aime pas le foot, parceque je n'aime pas prendre parti pour une équipe". Cette profession de foi oriente ma vie , au point que j'ai pris la parole devant 300 personnes salle Olympe de Gouge lors d'un compte rendu de mandat de Delanoé, lui disant:
Monsieur Delanoé, quand j'avais 20 ans, je croyais à la lutte des classes, maintenant, je suis pour l'arche de Noé des classes sociales".
Cela m'avait vallu les huées d'une partie de la salle, "copains" y compris, disant:
"Mais Aliette, on est pas des animaux".
J'aime bien les dépassements dialectiques de la contradiction, ou si l'on se réfère au groupe de Palo Alto, je tente souvent, avec plus ou moins de succès des "changements systémiques", au risque de faire peur par mon côté hors norme, inclassable, dérangeante pour ne pas dire dérangée.
Seul me tient mon projet de vie: avoir un avenir moins empreint de souffrances que mon passé. mais j'ai encore des progrès à faire sur la distanciation.
Passionnément vôtre
Aliette

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire
 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 1 invité en ligne

personnes ont visité ce site.