Aphorismes
101. Un aphorisme ?
Ecrit par Daniel Ramirez. 18-05-2009
Qu’est-ce qu’un aphorisme ? Je réponds ici à l'auteur de l'intervention 83. qui essaye vaguement de donner de leçons sur cela. Le mot grec « aphorismos »vient du verbe « aphorixein » qui veut dire délimiter, définir. C'est donc quelque chose de bref, de délimité. Mais il ne faut pas le confondre, comme on fait d'habitude (comme 83.) avec l'adage ou le proverbe, issus de la tradition, ou même une sentence connue, genre "alea jacta est" ou "carpe diem", souvent une seule phrase. Ni avec la maxime, une sentence à connotation plutôt morale (exemple La Rochefoucauld : "Nos vertus sont souvent de vices cachés"). L'aphorisme peut être aussi une maxime, mais il a vocation à aller bien au-delà, comme ceux de Nietzsche, le philosophe qui a porté le genre à la perfection… jusqu'à une page et demi et même plus. L'idée est bien que ce soit une pensée concise, mais une pensée quand même, formulée avec un vrai travail d'écriture, une formulation concentrée, "ciselée" disait Nietzsche; c'est pourquoi il nécessite d'une lecture lente, proche de la rumination (dixit le même), à l’instar des vaches. Evidemment, il faut que cela vaille la peine d’être ruminé.
Je vous conseille Le Gay Savoir, la collection d'aphorismes la plus belle et profonde qui soit (appréciation totalement personnelle, bien sûr). Mais aussi les chinois depuis si longtemps (Lao Tseu, Confucius, Mencius, Zhuang Zi…), aussi , évidemment, Montaigne, Pascal, Vauvenargues, Schopenhauer, Kierkegaard, Wittgenstein, Emerson, ont excellé dans l’aphorisme. Plus proche de nous : Alain, Marcel Conche…
Donc, n'ayez pas peur d'aller au delà de quelques lignes. Le tout c'est de les travailler.
En revanche, je ne pense pas qu’il soit pertinent d’utiliser cette rubrique pour des dialogues et des réponses personnelles. C'est dommage, car cela implique, évidemment, qu'on n'y trouve pas que des aphorismes et cela fini par ressembler à d’autres blogs. (Je suis conscient que cette contribution n'est pas non plus un aphorisme et tombe dans le même cas de figure, se mordant la queue, en quelque sorte ; mais c'était pour la clarté de la chose).
A vos plumes, donc, mais ne lésinez pas sur le fait qu'elles soient bien affutées.
Daniel

102. "Ralentir, travaux"
Ecrit par Carlos. 20-05-2009
Je fais court, comme aphorisme, juste pour que l'on prenne des précautions à la lecture de la définition ci-dessus, au fond un ensemble de considérations sur "Le gai savoir" qui est tout sauf un "long aphorisme", lequel doit rester fidèle à la description de Marc Goldstein, créateur de la page, qui ajoutait comme seule condition, "qu'il soit de votre cru", bref, concis, facile à comprendre et à retenir.

103. Bon, bon...
Ecrit par Daniel Ramirez. 22-05-2009
... faites comme vous voulez.

104. A quoi doit servir un aphorisme?
Ecrit par Hamm Robert. 22-05-2009
Le propre d'une philosophie littéraire est d'être Hybride.

Ainsi doit-elle conjuguer le faire connaître littéraire avec son évaluation philosophiquement réfléchie....
il faut donc,conformément à ce dernier point, que "l'appris" vaille la peine d'êttre retenu ce qui,pédagogiquement,
vaut également pour la littérature....

Ainsi n'importe quel aphorisme ne peut être retenu utilement ce qui,déjà, fait remarquer sa valeur et,derechef,sa porté philosophique.....

Car,comme la philosophie devrait être pour être "comprise littérairement",c'est-à-dire
universellement,ses résultats devraient mérités d'être retenu comme un goût conforme
presqu'à chacun......
Apprendre ce qui arrive,connaître les opinions"à la mode",savoir que faire avec "les clichés généralement acceptés.....
De ce tout résulte une esthétique
comme un style dans la manière du dire et du faire....

Pour cela donc où,en philosophie,une sagesse sert d'argument,là, en littérature,
régissent des conventions et une mode changeante.....

Ainsi faut-il comprendre l'aphorime
comme le lieu géométrique du hasard et de la nécessité,du hasard de l'événement devenu littérairement connu comme de la nécessité de son évaluation philosophiquement suivante....


105. l'amour encore
Ecrit par guboogi. 25-05-2009
Le coup de foudre est avant tout un coup d'hormones.

106. l'amour toujours
Ecrit par guboogi. 25-05-2009
L'amour, c'est décider fermement de supporter quelqu'un qu'on avait d'abord choisi, ou choisir quelqu'un qu'on avait d'abord eu à supporter.

107. Poids
Ecrit par Carlos. 08-06-2009
On ne se défait d'un poids qu'en se chargeant d'un autre.

108. Vertu de la vie
Ecrit par Crémilde. 21-07-2009
La vie fait de la place à tous et donne la vie aux Autres, tout simplement.

109. syndrome de Procuste
Ecrit par . 23-07-2009
Le clou qui dépasse connaîtra le marteau.
(inspiré d'un proverbe chinois)

110. Aimer sans jugement
Ecrit par . 23-07-2009
Les belles personnes aiment et ne peuvent plus juger.
(inspiré d'un qui a expiré sur une croix)

111. Clé du bonheur...
Ecrit par benaissa7. 23-07-2009
Bien heureux qui, comme le simple d'esprit, ne se pose pas de question...

112. Aphorismes, tu parles !
Ecrit par Les responsables du. 24-07-2009
La section aphorismes, selon les voeux de Marc, qui la inventé, est pour produire des "aphorismes", c'est-à-dire des exercises d'écriture, philosophiques et littéraires. Nullement pour vous défouler avec des petitesses flagrantes et manifestations de haine, qui n'intéressent personne. Cette section n'est pas un blog, elle ne doit pas servir à des dialogues ni à des échanges. C'st à chacun de se poruver dans un défi intellectuel, devant les autres, pas en réponse à celui-ci, ou à celle-là.
Tout ce qui ne ressemble ni de près ni de loin à un aphorisme sera "moderé". Si cela persiste, nous devrons rendre obligatoire l'inscription, avec vrai nom et adresse e-mail. Et l'affaire sera reglé. C'est à vous de choisir.

113. l'esprit du moineau
Ecrit par Alain. 27-07-2009
Méditation du jour au jardin du Luxembourg : "Il n'y a pas de moineau policier."
D'accord, c'est un remake, mais...

114. rose
Ecrit par jean-claude vauzelle. 30-07-2009
On chantait la vie en rose au temps des blousons noirs ; aujourd'hui, même la vie est noire.

115. me, I and myself.
Ecrit par écho est tu là?. 31-07-2009
Ce n'est pas parce que les nouvelles technologies favorisent l'exposition de soi qu'il faut gonfler le culte de l'ego -libéré,autonome, adu..uuulte !- comme le serait une baudruche.Telle la cruche à l'eau, à la fin elle éclate, sous le bruit sourd d'un grand vide.

116. la vie ..
Ecrit par gerard. 15-08-2009
la vie n'est pas de résister à la tempête mais de danser sous la pluie.( entendu quelque part)

117. Les vertus de l'explication
Ecrit par Jules.LT. 17-08-2009
En réponse aux premiers aphorismes dénigrant l'explication:

Ce qui se conçoit bien ne s'exprime pas forcément clairement, mais ce qui s'exprime clairement se conçoit bien. Mettre les mots justes sur ses idées permet de mieux les comprendre soi-même.

118. Qui pense...
Ecrit par Crémilde. 01-09-2009
Qui pense, pense qu’on aurait une pensée que lorsqu’on l’a met en mots. En vérité ne l’a que celui qui a le mot, dans lequel croît la pensée.

119. La fin et les moyens
Ecrit par Courouve. 02-09-2009
Ce n'est pas la fin qui justifie les moyens, ce sont les moyens qui justifient (ou disqualifient) la fin.

120. élargissement
Ecrit par Jules.LT. 02-09-2009
La fin peut justifier les moyens.
Les moyens peuvent disqualifier la fin.
Il faut juger une action dans son ensemble.



 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 2 invités et 1 membre en ligne
  • AmonmonaRak

personnes ont visité ce site.