La nature nous délivre-t-elle un message éthique ?
61. Consensus possible? (1/2)
Ecrit par Elke. 09-02-2011
La Pacha Mama a suscité « débat ». Alain, vous n’en voulez visiblement pas. Daniel avait pourtant des arguments qui me semblaient recevable. Avec ce post, je cherche à trouver ce qui sépare parce que c’est ce qui sépare qui donnera l’espace à « quelque chose en plus ». Pourrions-nous mettre d’accord qu’il existe une circularité entre science et philosophie ? Un système de pensée, qu’il soit philosophique ou scientifique : c’est la construction possible dans un contexte donné soumis au potentiel du cerveau humain capable de se tromper. Tout progrès s’appuie sur mille et une erreurs. « Pour l’amour d’une rose, le jardinier accepte mille épines », dit un proverbe turc de l’amour. Grace à Spinoza, j’ai appris qu’en hébreu, il existe un mot qui signifie « comprendre et aimer ». Par la limitation lamentable de notre cerveau émerge l’éternelle discussion de degré de vérité d’une connaissance. Chaque expérience d’ »Eureka » nous donne l’impression enivrant « d’enfin savoir ». Pour ma part, j’ai décidé de considérer une connaissance comme « vraie » si elle m’aide à vivre mieux, c'est-à-dire de faire ce que j’ai besoin de faire. Chaque fois qu’une connaissance m’empêche de grandir, d’avancer, je l’interroge, je la mets en doute. Car aussi bien dans la forêt vierge des travaux scientifiques que dans la grande halle des philosophes, il y a du délire qui prolifère !! Une fois le stade de la pensée magique dépassé, un retour régulier au style cognitif de notre enfance nous happe. J’ai fait l’année dernière une expérience assez intéressante en observant la croissance d’une plante sur mon balcon que je croyais être le germe d’un gland ramassé en automne. J’ai maintenu cette croyance pendant très longtemps, preuves scientifiques à l’appui (internet !) jusqu’au jour ou un bouton de fleur m’a fait reconnaître que ce n’était pas le gland, mais la plante de l’année d’avant qui avait poussé. La même année, j’ai lu un article dans le journal « La recherche » (janvier 2010) dans la rubrique « histoire des science » sur l’histoire des étranges canaux à la surface de Mars : Hallucinant ! Nous avons besoin de cadrer notre imagination par la rigueur scientifique, c’est une évidence. Mais cette même imagination, nous en avons besoin pour « sortir » du cadre quand celui-ci ne permet plus d’avancer. Là, il y a probablement un moment de terrain d’entente, non? Mais même cette imagination, elle a besoin de ravitaillement. Sans mémoire, pas d’images, sans images, pas de création possible. L’imagination est ravitaillée par des éléments culturels, et les histoires qu’on raconte en font parti. Certaines histoires se transmettent depuis la nuit des temps et ont acquis le statut de « mythe ». L’analyse de ces mythes montre une structure commune. Puisque tous les peuples du monde en ont développé, il est utile de croire qu’ils ont une utilité. Les études sur le fonctionnement des groupes humains a su relever dans le mythe un moment organisateur important du groupe.

62. recherche de consensus (2/2)
Ecrit par Elke. 09-02-2011
Maintenant : quel mythe choisir pour le monde de demain afin de donner une cohésion enfin pacifique au genre humain? La déclaration des droits de l’homme ou constitution brésilienne? Et je pense que j’ai trouvé une « faille » entre le post de Daniel et d’Alain. Nous avons vu la superposition des valeurs avec l’inclusion des préoccupations écologiques dans notre constitution. Les valeurs semblent les même. Le symbole utilisé ne l’est pas. Le niveau d’éducation des populations non plus. Donc, il s’agit peut –être d’un problème de pédagogie plus que de contenu, mais aussi d’affirmation identitaire : les pays émergents doivent réaffirmer une identité mal menée par une histoire du monde difficile. Le mythe du paradis évoqué par Daniel (que nous avons perdu !) contre le mythe de la mère matricielle ? Une représentation linéaire versus représentation circulaire du monde ? Se penser « rond » dans un univers « carré » ? J’en viens à mon hypothèse qui a besoin de validation (délire ou zeste de vérité ?) : je pense que nous avons à effectuer une gymnastique nouvelle d’esprit. Au lieu de penser linéaire, carré comme nous l’avons appris à l’école, nous devons apprendre à penser « rond». Ceci peut provoquer pour certains un véritablement effet de flottement identitaire. Que d’énergie dépensée parfois pour apprendre à penser « carrée », « rationnelle ». On aime bien tout ce qu’on a acquis dans la douleur. Or, la nouvelle pensée scientifique est beaucoup plus sphérique et vibratoire, oscillatoire que linéaire. On a de plus en plus de mal à de définir des catégories « claires ». Mon hypothèse : je pense que la polémique de nos files de discussion illustre notre travail de changement en cours. Nos croyances subissent de sérieux coups de canifs, et cela suscite des mouvements irrationnels. Une des croyances, c’est que l’Europe tient la lanterne pour éclairer le monde. D’où peut-être les grands ombres sur l’autre côté du monde … Les sciences humaines nous ont appris à changer de regard. Mais il faut encore faire le deuil de notre (toute)puissance « d’antan», (puissance technologique, alimentant la puissance fantasmatique !) qu’on le veuille ou qu’on ne le veuille pas. Acceptons-le pour construire ensemble une façon d’être ensemble non sur le mythe du temps passé, mais sur les mythes émergeants (qui sont de construction lente, jamais sortie de la plume d’une personne, mais de l’histoire d’un groupe) d’un monde toujours possible…. qu’on se racontera dans mille ans. Peut-être.

63. Défense de la philo dans un site philo (!!!)
Ecrit par Didier. 09-02-2011
La contribution 59 et 60 de Daniel Ramirez est une véritable défense (apologie) de la philosophie. Ca fait du bien. Cela est toujours nécessaire de temps en temps. Ce qui paraît difficile à croire est que cela soit nécessaire dans un site dédié à la philosophie. Je ferait si ce n'était pas dérisoire, une apologie de Hegel, dont Alain pense qu'il ne faudrait sauver que la dialectique du maître et l'esclave. Connait-il seulement la philosophie du droit, la Logique, l'Esthétique, la philosophie de l'histoire? Que seraient les grandes avancées de la pensée du XIX et XXe sans Hegel? Il n'y aurait pas eu Marx, ni kierkegaard, ni Max Weber, ni les sciences humaines ni même l'idée que l'homme est un être socio-historique et non pas un simple individu. Impossible de se défendre du libéralisme et l'atomisme sans Hegel et les hégéliens.

64. La nature,nous livre-t-elle un message éthique?
Ecrit par Robert. 09-02-2011
Il "semble" que le propre d'une question bien faite se montre dans la précision de son objectif.

Sans donc un message éthique précis qui débute quelque part pour être arrèté de même parle-t-on d'une fiction.Quand bien même une telle hypothèse pourrait être heuristiquement intéressante n'a-t-elle pas le "droit" d'être totalement arbitraire,de n'être pas plus que la chimère de ceux qui veulent bien y croire....
Or donc,deux questions peuvent en résulter....
Quel intérêt pourrait bien avoir la nature"pour" un tel message"?
Quel "intérêt" pourraient bien avoir les humains à comprendre un tel message?.....

En fait ce qui "manque" pour la réussite d'un tel processus peut être nommé de différentes manières:

nécessité,obligation,logique ou même l'occasion pour la réalisation d'un tel aléa......

En fait,ce qui montrerait déjà une forme d'optimisme sans limite, il ne pourrait être question que d'un rituel
cyclique,sans attente sérieuse d'une réponse en faite "utopique".

Comment,en effet,les humains peuvent-ils comprendre la nature?...

Saisissons-nous,s'il vous plaît,par exemple,de la notion de météorologie.

Que comprennent les humains de ce message? Que du matériel,avec des erreurs,sans aucune astuce.Du primitif
sans compréhension pour la dimension subjective des phénomènes en jeu.
Cela n'intéresse personne.
Seul le profit,la définition du bon et du mauvais temps intéresse.....

Que faire,par exemple, d'un état climatique qui rend de bonne humeur?

Rien,semble-r-il qui necessiterait même un seul mot ayant une valeur psychologique de la part du journaliste
"référant" en "matière météorologique"....

Quels messages de la nature peuvent donc bien intéresser"moralement" la nature humaine?

65. pour aller dans le sens de Didier
Ecrit par René. 10-02-2011
De plus totalitaire »,en parlant de Hegel, est anachronique et il impossible de porter une telle accusation contre l’État hégélien qui serait manisfestation de l'ESPRIT ( et donc totalitaire si on lit bien Alain.)

lire par exemple :http://denis-collin.viabloga.com/news/hegel-la-religion-et-l-etat ppour y voir un peu plus clair

66. Nietzsche, encore lui !
Ecrit par Gérard Tissier. 12-02-2011
Bonjour. En cherchant sur le net l’interprétation de « Je fais cas d'un philosophe dans la mesure où il est capable de fournir un exemple. » devant l’absence de compte- rendu, je suis tombé sur cet extrait de Nietzsche (in Par-delà bien et mal, "Des préjugés des philosophes"

"Qu'on le pardonne au vieux philologue que je suis et qui ne peut renoncer au plaisir de mettre le doigt sur les mauvaises interprétations ; mais ces "lois de la nature" dont, vous, physiciens, parlez avec tant d'orgueil, ces "lois" où tout se passe "comme si" n'existent qu'en vertu de vos interprétations et de votre mauvaise "philologie". Elles n'ont aucun contenu réel, elles ne correspondent à aucun "texte" ; ce sont bien plutôt des arrangements et des falsifications naïvement humanitaires par le truchement desquelles vous sanctionnez à l'envi les instincts démocratiques de l'âme moderne. "Egalité universelle devant la loi ; pour la nature il n'en va ni autrement ni mieux que pour nous" : voilà votre honnête arrière-pensée, qui camoufle une fois de plus l'aversion plébéienne de tout privilège et de toute aristocratie, ainsi qu'un athéisme rajeuni et plus subtil. "Ni dieu ni maître"*, tel est votre vœu, à vous aussi, et c'est pourquoi "vive la loi naturelle" - n'est-ce pas ? Mais, je le répète, c'est là une interprétation, non un texte ; et il pourrait bien surgir un homme qui, en s'appuyant sur une intention et une interprétation diamétralement opposées, déchiffrerait dans la même nature et à partir des mêmes phénomènes le triomphe tyrannique et impitoyable des instincts de puissance ; un interprète qui vous forcerait si bien à reconnaître dans toute "volonté de puissance" un phénomène universel et absolu que presque chaque mot, fût-ce celui de "tyrannie", paraîtrait impropre ou ferait l'effet d'une métaphore lénifiante, parce que trop humaine. Et pourtant, dans sa conclusion, il affirmerait de ce monde ce que vous en affirmez, à savoir que son cours est "nécessaire" et "prévisible", non pas toutefois parce qu'il est soumis à des lois, mais parce que les lois y font absolument défaut et que toute force, à chaque instant, va jusqu'au bout de ses conséquences. En admettant que ceci aussi ne soit qu'une interprétation - et n'est-ce pas ce que vous vous empresserez de me répondre ? - eh bien, tant mieux.

je crois avec les exégètes de Nietzsche que le "tant mieux" signifie ici que si l'on s'oppose à Nietzsche en disant que sa propre théorie n'est qu'une interprétation qui n'a pas a priori plus de valeur qu'une autre, alors c’est qu’on lui accorde à Nietzsche l'une des thèses principales qu'il développe dans l'aphorisme, à savoir que toute explication des phénomènes naturels est une interprétation, ce qui veut dire qu'en faisant ce reproche à Nietzsche dans le but de défendre la vérité de la physique, on reconnaît justement que la physique n'est qu'une interprétation du monde..

Au delà du propos qui se rapporte sur le sujet qui nous intéresse (et dont je regrette qu'il soit si peu alimenté dans les 65 contributions de ce fil ) je note que soit le relativisme jeté à la face de l’autre vous revient rapidement à la figure…Toujours bon à savoir..


67. Qui sait quand refleurira le laurier rose Japon
Ecrit par 28. 13-03-2011
La nature envoie régulièrement des messages aux hommes, mais ils continuent à construire des maisons en zones inondables, à construire des centrales nucléaires en zones sismiques ....... l'homme est le seul animal qui programme son auto-destruction.

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire


 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté


personnes ont visité ce site.