Comment la pensée peut-elle s'établir?

                                                                                                               Débat du 19/06/2011               

Revenu, tel Ulysse, d’un beau voyage, en mer, qui m’a tenu à distance de l’impétueuse bourrasque qui, le 5 Juin, a assolé, à terre, le Café des Phares (y provoquant un remue ménage propre à emporter tout ce qui n’était pas attaché à la colonne centrale de l’établissement et qui, après avoir dévasté le parterre des mimosas, renversé le bac des pensées et déraciné quelques roseaux pensants y a laissé un étrange air de mépris du public comme lorsque l’on éteint un mégot après avoir allumé une nouvelle cigarette), plein d’usage et de raison je m’y suis rendu le dimanche 19, afin de prendre part à la traditionnelle causerie.

Tel si je suivais Jonathan Swift, y revenant à la manière de Gulliver après un court voyage à Laputa, j’avais l’impression d’aborder l’île miroir de Lagado où, arrivés au sommet de la raison et de la sagesse, les intellectuels, qui voulaient faire profiter le peuple de leur brillant savoir lui enseignant la philosophie, ont fini par y perdre le bon sens, et les maîtres des lieux, sans s’apercevoir de la réalité des faits, prétendant offrir à la clientèle de belles innovations conduisaient les habitués à l’égarement. 

Enfin. Sous bonne garde et la houlette de Nadia Guemidi, les coutumiers de la bavette dominicale se sont donc préparés à gober le sujet suivant, choisi par l’animatrice : « Comment la pensée peut-elle s’établir ? »

A son compte ? A la campagne ? Dans ses meubles ? En HLM ?

Pour démentir Alexis Carrel, d’après lequel on pense trop mais on observe peu, le côté floralies de l’assertion m’a fait subodorer qu’il s’agissait là de quelque chose pour Alain Baraton, chroniqueur du jardinage, qui conseille l’utilisation de la coccinelle dans la préservation de la Pensée (dont le nom botanique est « Viola ») des pucerons, charançons, cochenilles et autres insectes teigneux qui se cachent sous la face intérieure de ses feuilles y déposant leurs œufs. Voilà.

Ou s’agissait-il, dans l’énoncé, de l’activité psychique dont le but est la connaissance ? Dans ce cas, penser correspond à une opération immédiate qui, liée aux catégories de l’entendement ainsi qu’à ses représentations, vient de l’intimité même du sujet et, se confondant avec la faculté de juger, ne nécessite pas d’installation. Résultat : il y en a qui pensent comme leur boutique, d’autres pensent ce qu’ils disent, tandis que d’autres encore ne disent pas ce qu’ils pensent.

Bref. Etant donnée l’absence du lien d’un fil conducteur dans ce débat, on se serait cru sur une planète Shadok, où, pour établir une pensée, les Gibus devaient lui faire occuper une case, et impossible d’en installer une autre, si une troisième case ne se vidait pas ; en somme, ils ne pouvaient pas apprendre une chose sans oublier la première, ce qu’ils faisaient à l’aide de passoires et d’une langue gabuzomeuse où « ga » équivalait à « moi », « gaga » à « toi » et « gagaga » à « imbécile ». De cette façon, ils pensaient, pensaient, pensaient, car il vaut mieux penser, même s’il ne se passe rien, que risquer qu’il se passe quelque chose en ne pensant rien.

 

Carlos Gravito 

LISTE DES COMMENTAIRES...


1. Merci Carlos, on est contents de te relire !
Ecrit par l'idiot du village. 24-06-2011
Je crois que la pensée chez l'enfant ne peut s'établir que si les adultes de l'étourdissent pas d'activités : ces loisirs dit éducatifs, ces emplois du temps soit-disant faits pour "éveiller" l'enfant me font peur, car ne sont à mon avis que des blocages de la pensée. Au contraire un enfant qui s'ennuie se met à penser, il établit un dialogue avec lui même si on peut dire, enfin il jongle avec ses idées, et losqu'il apprend à lire le dialogue continue avec d'autres, je pense ( je ne suis pas psy...) que cela lui permet d'affronter plus facilement l'agoisse de séparation ? avec la pensée il n'est plus jamais seul, alors ce tourbillon d'activités stoppe c'est le vide.
Ouhlala je me lance..... je pense ce que je veux n'est-ce pas. Maintenant comment a pu s'établir cette pensée.... je n'étais pas au café des Phares pour entendre les hypothèses des uns et des autres alors je vous écoute ?

2. Ah le pauvre!
Ecrit par Observateur navré. 25-06-2011
Trop bien nommé l'idiot du village! il salue la réapparition de Carlos: "contents (remarquez le pluriel, il inclue qui?) de te relire". Et tout de suite après il met en évidence absolue qui n'a rien lu du tout.
"Ouhlala je me lance". Bravo mon gars, lance-toi. Histoire de voir si tu peut continuer à faire distraction. Ah si seulement les autres étaient aussi idiots!
Moi, en tout cas, je salue ce (non) compte-rendu, tout en ironie salutaire.

3. Continue, idiot! Shut up, observateur navré.
Ecrit par Elke. 25-06-2011
Y en a raz le bol de l'acharnement sur les personnes. Idiot du village ouvre le débat. Lier "penser" et "angoisse de séparation" n'est pas idiot du tout: c'est un point de départ. Que le fait de penser est lié à l'inhibition de l'action, c'est vrai aussi et je partage l'idée que nos enfants ne peuvent plus s'ennuyer assez. Carlos dénonce l'absence de lien lors du débat. Profitons donc de cet espace pour en créer. Pour moi, il y a aussi la mémoire à considérer. Ce qui renvoie à l’expérience (voir le sujet que nous avons traité il y a quelque temps!) qui oriente toute activité de penser. Quoi penser d'une expérience? Quoi penser d'un changement? Que faire de ce changement? Une autre piste à explorer: Distinguer entre l'activité de penser et la construction de cette activité, la pensée, l'idée.

4. ah si l'observateur était aussi idiot !
Ecrit par villageois. 25-06-2011
"Dans les campagnes on nommait idiot du village cet escogriffe à tout faire, qui ne voulait rien faire. Il débitait à l'occasion des vérités que personne ne prenait au sérieux. La plupart du temps il avait raison, mais qu'on l'écoute ou pas il ne s'en souciait guère. L'idiot possédait un savoir inutile dont il se contentait, ce qui pourrait définir la sagesse que je cherche" ( Patrick Rambaud)

5. La moutarde me monte au nez
Ecrit par Etonné. 25-06-2011
Oui, surtout continuez l'Idiote et l'Idiot. J'ai toujours beaucoup aimé tout ce qui commence par I. ( A cause de
Rambo ?). Puisque vous vous ressemblez, pourriez pas vous rassemblez pour faire un duo d'animation "Le duo des idiots des Phares", vous n'êtes pas assez idiots pour ne pas essayer, non ?

6. "changement", "changement", ça ne sonne pas bizarre?
Ecrit par urbaine. 25-06-2011
Ce n'est pas l'idiot du village qui "ouvre le débat", Elke. C'est Carlos avec son écrit. Ne mettons pas le monde tête en bas. L'idiot du village n'a visiblement pas lu le papier, c'est clair, il intervient sur tous les forums pour distraire l'attention.
Si le débat n'a pas de fil conducteur comme c'était le cas, vous proposés d'en créer ici. C'est apparemment une bonne chose, n'est-ce pas? Vous ne vous rendez pas compte que cela veut dire que les animateurs peuvent être mauvais à souhait, c'est pas grave, nous seront là pour faire les liens qu'ils n'on pas été à même de faire pendant le débat. Et quid des animateurs qui savent trouver le fil conducteur et faire les liens? Vous vous accommodez parfaitement de leur éviction, on dirait.
Vous continuez à parler de "changement". Je suis d'accord avec ce qu'un "ancien ronroneur" vous dit dans l'autre fil de discussion, on ne peut pas utiliser le langage du changement quand il s'agit d'abus de pouvoir pur et simple. Rélissez ce qui a écrit le prof de Philo de province (Didier) à propos de l'artificier de cette opération: pourquoi ne pas avoir voulu se frotter à l'animation et gagner ainsi la légitimité? Alors, parler de changement aurait eu un sens. Et je suis sûre que nous aurions été enthousiastes.
Ce n'est pas triste pour vous quelqu'un qui dit : "il faut que vous changiez", mais que, n'osant pas montrer comment (ou ne le sachant pas), mette d'autres pour le faire? L'agitation et les "nouvelles têtes" n'assurent en rien le changement, mais ils en donnent l'illusion.
Urbaine.

7. personne n'est bien alors, ni les animateurs, ni les participants, ni les internautes
Ecrit par café-philiste. 25-06-2011
Carlos n'ouvre pas le débat, il écrit un papier sarcastique, comme c'est son habitude. La urbaine aura fini quand, de critiquer tout et tout le monde ! Faut arrêter de jouer aux philosophes si c'est comme ça. Faut arrrêter le café-philo d'abord , et le site internet après, et puis on n'en parle plus.

8. Ce serait bien si Elke pouvait écouter , lire , entendre ..
Ecrit par gtissier. 25-06-2011
«Lier "penser" et "angoisse de séparation" n'est pas idiot du tout dit Elke. Elle doit avoir une raison de le dire qui m’échappe mais bon..Elle écrit « cela fait un point de départ. Alors c’est quoi cette angoisse de séparation? Elle aurait pu nous le dire plutôt que d'affirmer que cela n'est pas idiot ( personne n'est idiot ici sauf ceux qui se proclament tels).

Bon. En gros c’est la phase schizo-paranoïde (Mélanie.Klein), que l’enfant expérimente dans un "surmoi archaïque" qui lui fait prendre conscience du vide qu’il se ressent être,hors du corps de sa mère,absente. Ce vide,cette mémoire, c’est la source de l’angoisse en tant qu'anxiété sans cause consciente, angoisse qui se manifeste si nos identifications ou nos étayages psycho- affectifs sont ébranlés.(avec des crises de panique parfois)

ElKe, voulait-elle dire que les angoissés pensent et que sans angoisse onto-génétique pas de pensée plus tard ? Ce serait intéressant mais en fait, peut-on déterminer la fin la pensée aboutie, parle début, l'enfance, on avoir un fil conducteur avec cela ?

Elke -qui fait très souvent des allusions sur la psy - aurait pu nous fournir un autre fil conducteur à partir de cela. Par exemple ; les principaux concepts sur les stades de l'évolution individuelle. Il suffit de faire une toute petite recherche après le débat pour nourrir ce fil ou de faire partager sa culture.Pourquoi fonctionner comme dans un forum où chacun y va de son petit mot? Peut -on après coup, enrichir le débat et partir, en général d’un CR qui a demandé un travail ? et non du premier intervenant dans le fil qui se dit en plus « idiot »( e qui est pour le moins psy, mais bon )
Regardons cela : cela va chez Piaget, du stade de l'intelligence sensori-motrice à celui des opérations formelles.Cela éclaire le "comment la pensée peut -elle s'établir"( son étayage, ses bases nécessaires )
Peut-être pourrait-on en sortir un concept, une problématique philosophique ?Nait-on intelligent ou le devient-on ? La pensée est-ce l’être en devenir ?.. Y a t-il une vraie pensée personnelle possible sans intelligence ?
Ce serait un fil conducteur que l’animatrice nommée par la nouvelle direction aurait pu tenir ? Pour limiter les déclinaisons en arabesque qui font le sel et l’ennui de certains aux phares.
Ceci dit,et je le signale à tous, au point qu’ils regardent leur textos et leurs mails selon Nadia,( la gérante) au point que cela doit changer, sous peine de fermeture si j’ai bien entendu ce qui a été dit.)
Notre nouveau coordinateur, Pascal – avec la direction ( nous ne sommes plus dans le collectif d’animateurs qui a éclaté par l’exclusion de 3 animateurs sur 4 dans la discussion ) veut que « les phares deviennent un lieu symbolique de l’engagement de chacun dans le débat « philo-so-phique.
Désolé Elke, vous n’êtes pas dans les clous ( malgré votre bonne volonté )avec votre angoisse de séparation.Aux phares, il y a des anonymes, pour la plupart, avec un engagement individuel d’être là qui s’incarne dans leur parole.
Cette prise de parole et l’écoute qu’elle suppose et induit éthiquement un devoir de pertinence et d’enrichissement des autres.En termes de connaissance de soi, d’autrui et du monde (la philo)
Comme vous dites Elke : « raz le bol» ! Pour moi des gens égocentrés dans un débat qui deviennent vite insupportables et ne comprennent jamais pourquoi.
Bref pour revenir à l’engagement dont parle Pascal Hardy, Gunter en parle aussi et souvent.Il ne dit pas autre chose qui n’en soit pas relié..Vous l’entendez ? Et entendez-vous les autres qui s’adressent à vous ? Ne comprenez-vous pas ?
Pourtant vous n’êtes pas du tout l’idiot du village toléré pour dire que chacun une place au soleil dans une société holiste, mais quelqu’un qui parle de communauté, et qui donne des leçons d’humanisme , de sensibilité, de rapport à l’autre, d’écoute etc..
Quelle communauté ? Quelle sensibilité ? Quelles relations ?. Celles dont l’histoire des phares s'est nourrit avec près de 1 000 débat aux phares, de ce qui est là depuis longtemps, dans un fragile équilibre de gouvernance?
Avez vous lu le programme de la phase 3.00 du café des phares. Le connaissez-vous ? Alors pourquoi le soutenez- vous d’emblée ? Par sensibilité ? Parce que c’est le changement.. Lequel ? le vôtre ? Mais peut- être suis-je injuste.Pardon.Car vous êtes sensible au choc que subissent les autres.. . Daniel par exemple ?

Désolé. La position que vous tenez dans cette « période critique »( je vous cite encore) n’est pas digne.Vous pouvez vous exprimer ici bien sûr.Ce site est un site participatif. Mais le participatif n’exclut pas, de la part des autres (dont moi), le risque d’un rappel à plus de rigueur intellectuelle et morale.




9. Désolé?
Ecrit par Elke. 25-06-2011
Si Elke n'a pas approfondi ce matin, c'est qu'elle était convaincu de votre compétence pour le faire! "Elke ... aurait pu nous fournir un autre fil conducteur à partir de cela", mais elle ne l'a pas faite. Elle a juste réagi ce matin aux écrits existants et je récolte une fois de plus une tirade de haine à peine déguisé. J'ai visiblement l'honneur de déranger. Je ne dis ni j'écris ce que vous voudriez que j'écrive. Ce qui vous fais faire l'hypothèse que je ne lis pas, que je n'écoute pas. "Vous pouvez vous exprimer ici, bien sûre", dit le grand Seigneur. "Mais...." Je ne me range pas dans le groupe des indignés du coup d'état du 5 juin. Et alors? Pour ce qui concerne votre leçon concernant la rigueur intellectuelle et morale, je ne peux vous attribuer l'autorité nécessaire en lisant vos contributions. Il m'est difficile de suivre votre argumentation que je trouve confuse et décousue. Et vous parlez de rigueur intellectuelle? Vous oser me reprocher de l'égocentrisme et vous n'êtes pas capable de laisser exister une autre position de vie à côté de la votre?
En ce qui concerne ma compassion des animateurs "évincés": ils sont adultes et doués de langage pour se défendre eux-même. La vie de Daniel ne s'arrête surement pas pour autant. Il semblerait qu'il anime dans plusieurs lieux et que ses fans inconditionnels peuvent toujours profiter de ses lumières.
Désolé, écrivez-vous, mais vous serez dans l'obligation de me rappeler à l'ordre. Vous ne vous rendez donc pas compte du ridicule de ce type d'affirmation sur un forum dite "philosophique"?
En ce qui concerne le programme de la phase 3: effectivement, je ne l'ai pas lu. Vous pourrez peut-être m'indiquer ou je pourrai consulter ce document.

10. Juger de la qualité morale des gens...
Ecrit par Bernard Lavelle. 25-06-2011
Elle est touchante, Elke, les opposants Libyens et les Syriens sont aussi tous des adultes doués de langage pour se défendre eux-mêmes. Les Républicains espagnols, tous doués de langage pour se défendre eux mêmes... Mais dis-donc, c'est une vraie trouvaille philosophique! Une parfaite réfutation de la morale. Vous faites mieux que Nietzsche. Pas besoin de résister, de s'insurger contre la moindre injustice faite à des personnes douées de langage pour se défendre eux-mêmes.
Et qu'en dites vous quand une opération est montée en cachette? A quoi sert le langage quand vous n'êtes pas consulté?
Ce que vous dites de Daniel, en qualifiant les personnes qui apprécient les débats animés par lui de "fans inconditionnels" frise l'obscène. Le fait qu'il anime dans plusieurs autres endroits ne témoigne que de son engagement envers les cafés-philos et de ses capacités, puisque ces lieux il les a fondé lui-même. "Qu'ils aient donc ailleurs!". C'est votre seule réponse? Est-ce que cela est digne, Elke? Ce ne'est pas "de la haine à peine déguisée"? "Vous ne vous rendez donc pas compte du ridicule de ce type d'affirmation sur un forum dite "philosophique"?"
Vos préférences personnelles envers un autre animateur vous aveuglent à ce point? Vous ne voyez pas ce qui se passe quand ce sont les préférences des uns qui s'imposent sur celles des autres simplement parce que le pouvoir est avec elles? Le fait qu'elles coïncident avec vos propres préférences ne les rend pas plus légitimes.

11. Lamentable
Ecrit par Elke. 25-06-2011
Oui, les Libyens et les Syriens sont des adultes doués de langage pour se défendre. Les bombes que nous utilisons actuellement pour les aider, constituent bien entendu un discours plus musclé.Que semons nous avec ces bombes? La désolation, la rage, la haine de l'occident. Produisons nous de la connaissance, de la compréhension? Or, la chute du mur, devenue symbole d'une révolution réussie, a été alimenté par le peuple qui a su dire enfin "non". De façon unie. Ainsi en était-il, semble-t-il, avec la Tunisie. Quand le peuple le veut, le dictateur tombe. Ce n'est pas le grand frère ni le tonton d'Amérique qui les a libéré. Mais bon: continuez à mettre en question mon intégrité moral. Je n'ai plus l'âge à dépendre du jugement d'autrui.

12. Lénine est mort Gérard, sa statue est cassée depuis longtemps
Ecrit par V. 25-06-2011
En 8, gtissier parle des "égocentrés dans un débat qui deviennent vite insupportables et ne comprennnent jamais pourquoi" :
il parle de lui ? de l'animatrice qui lui apprend trop de choses sur Ricoeur ? de l'animateur qui veut faire la loi ? de l'idiot du village qui ne marche pas dans ses clous ? des clous imposés par qui d'ailleurs... il faut être injurieux comme 2 et 3 pour avoir le droit à la parole chez les philosophes du dimanche ?
Effectivement un nouveau code de la route s'impose ici.
D'avance merci aux réformateurs.

13. un dernier petit point
Ecrit par gtissier. 25-06-2011
ah oui, j'oubliais; j'ai écrit plus haut " Cette prise de parole et l’écoute qu’elle suppose induit éthiquement un devoir de pertinence et d’enrichissement des autres.En termes de connaissance de soi, d’autrui et du monde (la philo) Comme vous dites Elke : « raz le bol» ! Pour moi des gens égocentrés dans un débat qui deviennent vite insupportables et ne comprennent jamais pourquoi".
En quoi voyez vous que "j'ose(vous)reprocher de l'égocentrisme".Pourquoi ramener cela à vous ? Je pense aux phares à des gens qui toujours d'eux quelque soit le propos comme si cela était forcément passionnant.je ne vous ai jamais entendu faire de la sorte.

14. Attention! Super Pascal arrive!
Ecrit par Public de cirque. 26-06-2011
Allez les petits! Aujourd'hui dimanche 26 juin 2011, super Pascal va animer! Et oui ! Parce que vous avez cru peut-être qu'il s'agissait d'inviter d'autres à prendre la place des animateurs habituels? Oui, en quelque sorte. Mais surtout de prendre lui-même la place. Voyons! On n'est jamais mieux servi que par soi-mêle!
P. Hardy donnera sans doute une leçon d'animation à tous les autres, animateurs de ronroneurs, vous allez voir ce que vous allez voir! Cela fait si longtemps qu'il n'anime pas, qu'il doit en avoir sacrement envie de montrer aux nuls de toujours ce qu'est une vrai animation philosophique. Elke sera sans doute édifiée. Les ronroneurs réveillés. Ah que c'est bon le "changement"! Qu'il est de bon ton d'être "pour le changement"!

15. Je ne peux plus l'entendre
Ecrit par G.. 26-06-2011
Elke non seulement est une personne impudique (je suis une femme et je ne tiens pas au courant tout le web de la régularité de mes cycles, non je ne fais pas encore partie du club des ménopausées pour les vieux chefs qui font ce qu'ils peuvent ) mais d'une hypocrisie édifiante. Elle a comparé Daniel a un dictateur récemment. Ca tombe bien, non ? La pauvre ne comprend rien et est bien peu futée pour une femme. Elle comprendra bien par la force des choses. Elle méprise tout le monde ici à part un(e) idiot(e)qui sait tout.

16. résistance
Ecrit par Alain. 26-06-2011
C'est Pascal qui anime ce dimanche, mais voici une idée valant pour n'importe quel animateur : que le public utilise les moyens de résistance qui sont à sa portée en ne proposant AUCUN SUJET, et QUE PERSONNE NE PARLE si malgré tout un sujet était lancé. La GREVE, en un mot !
Ce pouvoir-là serait invincible.

17. Argumentation confuse et décousue? de qui déjà ?
Ecrit par Gérard. 26-06-2011
Elke, vous dîtes : " Je ne me range pas dans le groupe des indignés du coup d'état du 5 juin. Et alors ? »
Incroyable! D'abord il n'y a pas de " groupe.Décidément, vous et le "groupe"! Les gens sont indignés. C'est tout. Vous pas ? Bon alors cela signifie qu’il n’y a aucune problème éthique qui touche les autres, ou que cela ne vous concerne pas ou que ce n’est pas aux participants dont vos êtes de dire ce qu’ils en pensent. C'est cela votre position morale.C’est bien ce que vous disais : cela manque de rigueur .
A moins que vous vous exprimiez pour un camp .ceux des non- exclus, des organisateurs. Alors là, d’accord votre cohérence est parfaite. D’ailleurs tous les arguments sont bons dans ce registre et nous en avons déjà pas mal entendus : Daniel et moi.De votre part et d’ailleurs comme : « il fallait sauver les phares, c’était le seul moyen, sinon cela allait être fermé etc. .

De plus vôtre « Et alors ?» à un coté cynique ou provocateur, je ne sais pas. Mais où écrivez-vous, avec quelle énergie et quel argent cela a été possible que vous le fassiez ici ? Par les exlus pour lesquel vous n’avez aucun état d’ âme !.Vous êtes vraiment « touchante » comme dit Bernard. Moi je dirais : seule contre tous et le menton en avant !

Vous écrivez dans le forum ouvert par Alain sur ce site ( cf la crise aux phares) : « mais doit-on vraiment penser le changement en terme "d'exclusion"? S'il en est ainsi, il s'agit probablement d'un conflit non traité dans l'équipe d'encadrement

Mais avez vous lu, entendu, regardé, compris ce qui est écrit par d’autres sur ce qui s’est passé, sur ce qui se passe ? L’équipe d’encadrement :le collectif d’animateurs qui existe depuis la maladie du fondateur a été supprimée au profit de quelque chose que vous soutenez déjà, qui n’est pas défini, qui n’a pas été présenté aux participants. Incroyable.

Vous n’êtes pas concernée dites-vous mais vous êtes cependant « pour la démocratisation de la fonction d’animation, pour l’établissement d’une règle écrite et vous voulez maintenant ( cf le forum de la crise aux phares)
Après avoir agréé le « coup d’état » de ses bienfaits supposés, vous voulez vous investir dans « l’élaboration d’une constitution du café philo » « . En quelque sorte pour encadrer l’avenir de tout abus de pouvoir »( je vous cite ).Comment est ce possible de dire des choses avec si peu de rigueur ?Vous que les participants empêche la direction ( et ses conseillers éventuels) de tout abus de pouvoir et vous dites ailleurs que ce n’est pas une question de participants !
Peu de rigueur intellectuelle. je maintiens ?

Si je comprends bien, vous aussi, vous voulez du pouvoir, un pouvoir régulateur, vérifier si l’animation est conforme à une norme définie par une constituante pour éviter les conflits idéologiques entre des animateurs sur la bonne et vraie animation Vraiment ?

Mais enfin, quand allez vous comprendre? Il s’agit de « renforcer la spécificité et les enjeux de participations à un tel café » ( Pascal Hardy dans une déclaration publiée sur le site de Gunter ) Ce qui veut dire que les gens doivent être plus ceci et moins cela .Ce n’est pas les animateurs qui sont en jeu ( lisez encore Gunter ) mais les participants !

Je trouve totalement naïve et surréaliste vos idées sur l’organisation du café philo des phares. Figurez-vous qu’en 20 ans bien des gens s’y ont essayé.Dans et pour les autres.Celui là est le premier café en France ( 09/1992).Son fondateur à transmis ses pouvoirs et sa légitimité en 97 à ceux qu’il a désignés comme ses héritiers ( chacun pour une raison particulière ). Il a été soudain atteint d'une très grave maladie. Ce lieu n’a donc aucune genèse démocratique. Il repose, depuis cette période (1997 ), sur des hommes et leur engagement spécifique, sur la cooptation (Sylvie et moi en 99 ) et sur une démocratie interne de consensus ( pour le planning et les invités).

Alors Elke, n’est pas un groupe d’anonymes qui va dicter leur conduite sur les régles de l’animation. Je ne l’imagine pas ou alors cs gens seront des faire-valoir. « Nous sommes dans un point historique de référence sur les cafés philos » ( cf Pascal Hardy,texte cité )

Pour finir, Elke, je me demande si Marc Sautet aurait sourit à vos propositions. .Je crois qu’il vous aurait regardé de ses beaux yeux bleux profonds avec cette question ; « vous y croyez vraiment ? »

PS1 : j’ai mis sur le forum ( crise aux phares)le texte du plan phase 3.00..de Pascal Hardy tel qu’il m’a été remis.Il semblerait qu’une discussion sera ouverte à son propos à l’initiative de son instigateur.
PS2: la « haine » est trop proche de l’amour pour que cela ait un rapport quelconque avec cet échange. Echange on ne peut plus frustrant quant à votre compréhension de mes « argumentations confuses et décousues » et que je vais d’ailleurs arrêter.Sans espoir.

18. correction et modération
Ecrit par Gérard. 26-06-2011
j'ai remis mon dernier texte d'hier après correction ( incomplète !!!) des fautes.Pardon. En tant que modérateur,j'ai modéré un texte qui se prêtait à une interprétation misogyne.Son auteur corrigera.

19. pour que cela soit plus clair sur la position de ELKE
Ecrit par René. 26-06-2011
je trouve que la critique de la position d'une personne justifie d'en avoir connaissance facilement sans être renvoyé à d'autres lieux. Je fais ici un copié -collé de la contribution de Elke à la proposition d'Alain de rédiger une déclaration commune à plusieurs participants.

in forum du site vos questionnements philosophiques crise au phares - 25/06/2011 08:21 ELKE

" Les paroles s'en vont, les écrits restent. Il est difficile de prendre position pour moi qui n'a pas été présent au "coup d'état". Ma sensibilité personnelle voit d'un œil positif une certaine "démocratisation" de la fonction d'animation. Si j'ai bien compris, Gérard nous fera l'honneur de sa présence pour le 18 décembre. Rien nous empêche de penser qu'on pourra profiter de la présence de Daniel: moins souvent, probablement, mais doit on vraiment penser le changement en terme "d'exclusion"? S'il en est ainsi, il s'agit probablement d'un conflit non traité dans l'équipe d'encadrement. Les participants du café philo n'ont alors aucun rôle à jouer: on accentuerait un rapport de force sans pour autant régler le conflit. La violence de l'intervention (plusieurs l'ont formulé ainsi) me fait poser l'hypothèse d'une divergence dans la posture idéologique, et le débat devrait beaucoup plus se centrer sur les fondements, la fonction du café que sur la "défense" des personnes. Pourquoi ne pas travailler sur un "cadre" écrit du café philo: définir clairement la fonction de l'animateur, les règles du débats. Je me rappelle de l'importance qu'avait pour moi, à mes débuts, l'énonciation de la règle qu'avait l'habitude de faire Gunter à cet époque là. Récemment, j'avais un échange par rapport à cette règle, transgressée selon moi à un moment donné par Daniel. Nous n'avons pas pu approfondi le débat, faute de règle écrite. Chaque animateur l'interprète selon son bon vouloir. Je m'investirais avec plus de conviction dans l'élaboration d'une constitution du café philo, en quelque sorte pour encadrer dans l'avenir tout abus du pouvoir ".

20. la grève
Ecrit par syndiqué. 26-06-2011
la grève !!!! comme ça on aura des indemnités de départ etle patron fermera la boutique,
les chinois vont nous ouvrir un café toa



 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté


personnes ont visité ce site.