Comment la pensée peut-elle s'établir?
41. Amitiés ?
Ecrit par Ami. 29-06-2011
"Dégérère" : déjà j'erre ? Oui, c'est gentil et amical de venir avec des petites formules mais Nadia ne dit pas en quoi le fait que le patron de bistrot soit agrégé (c'est top !) change la donne ? pourquoi les choses se sont faites sur un mode autoritaire, voire totalitaire, sans concertation des animateurs poussiéreux et des participants à jeter à la foire aux vieux ?

42. Assez d'hypocrisie!
Ecrit par Une "timide" mais pa. 29-06-2011
Nadia (en 39) pourrait-elle nous dire en quoi seraient "des esprit libres encore inhibés"? C'est elle qui est venu pour les désinhiber? Ce "vieil homme timide", n'aurait-il pas osé prendre la parole si l'un des animateurs historiques avait été là? Comment peut-elle parler "d'hôneteté intellectuelle" et même d'une "intégrité plus grande" et suggérer semblables inepties? Tout le monde sait qu'un des plus grands soucis de toues les animateurs aux Phares est de donner la parole en premier aux nouveaux (jeunes, vieux, timides ou pas, comment savoir d'ailleurs qu'ils sont timides?). Et c'est quoi ces déclarations pour la justice et la vérité? Le café-philo l'attendu elle pour se soucier de la justice et la vérité?
Et puis, allons-nous à un café-philo pour recevoir "un savoir encyclopédique"? Et si le monsieur n'avait pas été là, qu'aurait-elle apporté, Nadia? On sait déjà que pas grand chose, car philosophiquement, c'était très pauvre.
Alors tout ce qui n'expérimente pas dégénère? Heureusement que le café-philo (jusqu'à maintenant) n'a pas dégénéré. Mais qui a expérimenté? D'abord Daniel Ramires et Gérard Tissier, qui ont introduits les disputations, des débats avec un travail préalable sur internet, un sujet gardé d'un dimanche à l'autre... oui, cela a été faite, je me souviens. Comme on vous l'a déjà dit, les débats sur une image on été expérimentés au Forum-104, café-philo fondé par Daniel Ramirez.
Et Günter Gorhan, placé au centre du dispositif patronal, en quoi a-t-il expérimenté? Et quand?
Alors, Nadia, première animatrice désignée par le représentant des patrons, expérimenter n'est pas exclure? Comment ça se fait que les deux animateurs (plus Sylvie Petain) qui ont expérimenté on été exclus (cela est indiscutable) des préparatifs et de la réflexion sur le nouveau projet?
C'est peut-être que l'objectif n'était pas exactement l'expérimentation, non?

43. Nadia, un petit mot..
Ecrit par gtissier. 01-07-2011
je réagis au post de Nadia.je répète ce que j'ai dit ici. Elle a déjà écrit sur ce site qu'il fallait "changer les têtes" et elle vient maintenant;, après une énumération de voeux pieux sur le mieux vivre ensemble et l'intérêt commun, "qu'expérimenter n'est pas exclure" !!
Les femmes me surprendront toujours !
Mais si elle a eu une opinion favorable sur la proposition de Pascal, ce dernier le 5 juin, aux phares, ce dernier n'a pas parlé d'exclure. Of course ! Evidemment: Quelle rhétorique!
Ce jour il a confirmé sa proposition devant moi et la direction d'élargir l'animation à 20-25 animateurs.(
mais il n'a pas parler des conséquences pour les animateurs. il a juste parlé d'ouverture ' mot magique aujourd'hui. Depuis Pascal a mis de l'eau dans son vin - vu sans doute la difficulté à trouver autant d'animateurs capables de faire "émerger des esprits libres encore inhibés".( dixit Nadia)
je ne sais pas s'il elle se sent avoir été embarquée dans un mauvais plan par Gunter ( ce ne sera pas la première fois )qui lui a demandé d'animer les phares ou si je dois la considérer de fait, comme "collègue" au titre de l'expérimentation.

Pour s'acheminer vers" une plus grande intégrité" il aurait fallu qu'elle se positionnât ( pardon) clairement ( mais je ne sais pas ce qu'elle a dit.. ou s'il est s'est justifiée d'être là en tant qu'invitée ou comme nouvelle animatrice ).
Comme dit Sarte notre liberté est contaminée par nos choix précédents ( changer les têtes.. )
En tout cas, je salue son " immodeste innocence " quand elle parle de "passeur".
Je l'aime bien Nadia, je lui ai dit et je le lui ai manifesté plusieurs fois en animant. Mais je trouve qu'elle pousse un peu trop loin le bouchon en terminant son post par "amitiés".

Les mots méritent davantage de respect et celui-là, amitié, on ne le jette pas en l'air pour qu'il soit ensuite emporté par le vent. Il faut le garder à notre mémoire dans nos rapports humains quand ils peuvent s'en réclamer.Ce, à chaque moment important. Y compris un dimanche matin!

ps en relisant son "s'acheminer vers une plus grande intégrité" je me demande à qui elle pense..

44. Nadia et ce qu'elle nomme la "censure"
Ecrit par les responsables du. 10-07-2011
Nous confirmons que jamais les textes de Nadia ont fait l’objet d’une quelconque modération. Les archives de la consoles de gestion de ce site peuvent en témoigner.
Rappels des faits :
Dans le fil « pourquoi les hommes de pouvoir sont ils faibles :
8. Pensée philosophique et censure par Nadia. 07-07-2011 ,je me demande pourquoi mon texte intitulé "une tempête dans un verre d'eau "a été supprimé.
Dans le fil « comment la pensée peut elle s’établir » 29.06 (39) le texte en question est présent suivi de trois réactions.
Gérard. le même jour :"…Imagines-tu que nous puissions "modérer" un texte venant de toi alors que tu t'y es exprimé plusieurs fois ?"
Dans ce fil (14 ) le lendemain 8-07 Nadia continue de parler de « censure »

Nous tenons à dire ici que cet acharnement à maintenir des accusations de censure contre toute évidence sont pour le moins étrange. Ces accusations sont mensongères.Que cela soit dit.

45. D'abord les patrons, puis la police!
Ecrit par Sherlock Holmes. 10-07-2011
C'est simplement une entreprise de distraction. Nadia n'a pas aimé que l'on lui attribue le titre de "la première animatrice de l'équipe des patrons", alors elle brasse du vent, elle fait de moulinettes. Une "bonne idée": crier à la modération. Mais pourquoi ce serait une bonne idée? parce que les gens n'ont en générale pas la patience d'aller voir si un commentaire d'une semaine ou deux plus tôt est toujours là ou il a été supprimé.
Le fait que la même personne, n'hésite pas à se ranger dans l'équipe de patrons, et à la moindre critique menace avec la police n'est pas innocent non plus ni fait du hasard. Le patronat... la police. Ca ne vous dit rien comme rapport?

46. Comment la pensée peut-elle s'établir?
Ecrit par Nicolas. 25-07-2011
Ce sujet est intéressant mais complexe... Le verbe "s'établir" peut être gênant, car il signifie (il me semble) essentiellement un commencement, un point de départ.
La deuxième difficulté du sujet est le présupposé présent dans la question. En effet, on suppose que la pensée peut s'établir: qu'elle en est "capable", ce qui est à analyser en profondeur...
Spontanément, on se rend compte que nous pensons à quelque chose lorsque nous sommes déjà en train d'y penser. Ainsi, il est normal de s'interroger sur le verbe: "s'établir".
Cependant, cela nous questionne déjà sur la question: la pensée peut-elle s'établir? Et en général, la pensée s'établit-elle? C'est-à-dire, la pensée s'inscrit-elle dans une temporalité précise: un début et une fin?

En partant du principe que la pensée peut s'établir, l'important maintenant est de savoir comment... Serait-ce par volonté, par un phénomène neurologique ou seulement par envie?

Un sujet passionnant, mais qui s'avère compliqué à traiter finalement et qui mérite d'être approfondi.

Nicolas.

47. La pensée, s'établir? Ben voyons!
Ecrit par Observateur. 25-07-2011
Non, Nicolas, malheureusement ce sujet n'est pas "passionnant", il est juste bête. Petite explication lexicologique: "s'établir" ce n'est pas "le commencement" ni le point de départ, en dehors du monde de l'entreprise (lequel, soit dit en passant, prend de plus en plus de place dans le monde des idées), s'établir est arrêter le mouvement, s'incruster quelque part, changer d'une vie nomade à une vie sédentaire, s'assagir. Ce qui est parfaitement contradictoire avec la pensée, comme tu aurais pu conclure avec un peu plus d'amour pour les idées. Mais cela n'est nullement le problème, puisque ce débat, qui cherche à "établir", donc à assagir la pensée, a été animé par LA PREMIERE ANIMATRICE DE L'EQUIPE DES PATRONS (cette dénomination, cette dame l'a gagné haut la main!). A partir de là, comment se poser la question de "comment la pensée peut-elle s'établir?". Puisque ce qu'on cherche c'est à "établir", à assagir, à sédentariser, à conditionner, à amadouer, à asservir la pensée de tous ceux qui aimaient le café-philo et son esprit d'indépendance. Comment donc la pensée peut se trahir? c'est ça la vraie question. Avec le préposé des patrons et toutes ces animatrices qui se prêtent toutes prêtes à se faire croquer par le loup pour une quart d'heure de gloire (dixit Andy). Tout est "établi", par un coup de force plus illégitime tu meurs, vive la servitude volontaire! (qui consiste, entre autres choses, à faire semblant de continuer des échanges philosophiques, "comme si de rien n'était" (voire le titre de l'album de Carla Bruni).

48. Il y a un temps pour tout ...
Ecrit par Gérard. 25-07-2011
Nicolas. le sens du verbe "établir" n'est pas ce que tu dis. Ne n'intérroges mais vérifie dans un dico et vois comme " s'établir " ( fixer une chose , la rendre stable serait pour la pensée comment se réunissent les condition de sa plénitude, de sa pleine capacité.
Enfin, cher Nicolas, il n'y pas de problème avec la forme pronominale. Dire comment, par exemple la dictature s'est établie aux phares par rapport à l'ancienne équipe ne signifie pas que le changement de régime s'établit tout seul, que ce régime deviendrait "capable" d'être par lui-même. Il y a une intention, un but, une finalité que les acteurs connaissent. A moins de ne pas penser" ce" qu'ils font.
Enfin Nicolas, réfléchis au "comment ta pensée s'établit". Avec cette façon de faire l'innocent, de rien remarquer, et faire comme si de rien n'était. Qu'est que cela signifie?
Tu veux faire diversion ? que l'on passe à autre chose? ( où à toi ? )
Je te conseille de ne pas répondre mais simplement d'enregistrer ce qui se passe ici.Merci à toi.

49. Pensée morte aux phares
Ecrit par Décidée. 28-07-2011
Beaucoup d'égards pour ce Nicolas, ce n'est pas un enfant, c'est une nature d'opportuniste, de neutre, de quelqu'un qui retourne sa veste toujours du bon côté. Une personne scolaire qui sera toujours de l'avis de la maîtresse d'école. Faire comme si de rien n'était n'est pas une question d'âge, c'est une question de nature moutonnière. Une chose est sûre j'ai décidé d'aller au forum 104 alors que je n'y suis jamais allée et que je boycotte le café des phares et que je dirai à qui voudra l'entendre que le café des phares est mort. Ma voix est peut-être infime mais avec d'autres elle portera.

50. L'indignité peut-elle s'établir?
Ecrit par Un non établi. 28-07-2011
Etablir la pensée, amour universel, établir l'amour universel? et le pardon de toute l'humanité? C'est fou comme ça devient n'importe quoi tout ça quand on ne veut pas voir la poutre dans l'oeil du café-philo. Nicolas peut penser ce qu'il voudra; lui, c'est pas le problème. Ce qui est triste ce sont les animateurs (plutôt animatrices!) qui se prêtent au jeu du préposé du patron et son acolyte. Nadia, qui a toujours profité de la diffusion de ses rencontres à invité (payants) sur ce site. Alexandra, c'est encore plus triste car elle a déjà été invité par l'ancien équipe (donc e façon légitime), elle bénéficie d'un forum dédié à son café-philo offert pas ce site! et elle a été invité par Daniel Ramirez à participer eu Forum-104. Elle n'avait pas besoin de se prêter à ce jeu opportuniste. Claudine non plus, elle aussi a été invité et elle bénéficie de la diffusion ici... tout ça est bien triste et (je suppose que c'est un hasard) ne fait pas honneur aux femmes en particulier, mais surtout piétine l'honneur et la fierté des café-philo d'avoir été toujours indépendants des cafés ou entreprises qui les accueillent.

51. J'ai honte pour elles
Ecrit par '49. 28-07-2011
Nadia, Alexandra, Claudine... oui, elle se prêtent au jeu du faiseur de planning. Il faut avoir un certain talent cynique pour planifier , je ne pense pas que c'est à la portée de n'importe qui, il faut être rudement méprisant avec les animatrices pour les planifier dans ce contexte et c'est un manque de respect pour elles-même d'accepter.. Les histoires d'éthique ça ne les concerne peut-être pas. En effet, c'est bien triste. Mais le planifieur qui est un monsieur âgé ne va pas les planifier toute la vie. Il faut un jour rendre des comptes même dans cette société où l'utilitarisme est de rigueur.

52. Son quart d'heure de gloire, quoi!
Ecrit par Observateur. 28-07-2011
La décidée se 49 et 51 parle d'un homme âgé. Elle doit penser à Günter (l'animateur qui tire profit de tout ça en restant derrière) et non au préposé du patron qui n'est pas si âgé que ça. Il a de belles années devant lui pour planifier, gérer, administrer, rénover, régénérer les dégénérés, restaurer l'esprit des cafés-philos à coup de diktats, distribuer des prébendes, faire de l'évenementiel, pour le plus grand plaisir ds patrons, en plus de dire qui sont les bons participants et qui ceux qui ronronnent. On est mal barrés. Mais je suis d'accord. Le rôle des femmes mentionnées est lamentable.

53. nouvelle direction : le mot est làché
Ecrit par témoin sans complais. 31-07-2011
J'ai assisté au débat animé par Alexandra dimanche 24:C'était la première vraie animatrice venue aux phares
depuis la mise en place du "renouveau".Au-delà de ce que l'on peut dire de cette personne,de son style d'animation, j'ai été frappé du fait qu'il ait été question chez un participant d'une " nouvelle équipe de direction".
Ce propos a été tenu par l'ex- président de Philos ( association d'animation des cafés philo depuis l'origine et mise en sommeil suite au précédant coup de force des mêmes " rénovateurs" ( Pascal et Gunter ).C'est clair que pour lui - qui a connu le dessous des cartes - les choses sont à voir à ce niveau-là.
Que les invitées de Pascal Hardy ou de Gunter à animer les phares ne s'en sentent pas concernées ( et bénéficiaires ) est pour moi un des mystères de l'âme humaine.
.D'après le document "phase 3.00", ( déposé pour info sur ce site),les nouveaux animateurs devaient avoir leur "bio" présentée par un participant.C'était pour faire joli ou pour anticiper une adhésion franche et massive de tous les participants ?
Le plan "anti-ronronnement" de notre sauveur national comment à manquer de souffle! Je me trompe ?

54. "Direction" de quoi?
Ecrit par Un ex-participant. 31-07-2011
Mais quand est que les cafés-philo ont eu besoin d'une "équipe de direction"? C'est la chose la plus choquante intellectuellement, à cause de l'esprit d'indépendance expliqué si éloquemment par Daniel dans son article, mais aussi inique d'un point d vue éthique. Une direction est élue, même un comité de direction d'entreprise, élu par les actionnaires, il est vrai. Ou alors ce n'est qu'une prise du pouvoir. De deux choses l'une, soit c'est une direction du café-philo, donc élue par tous les gens impliqués, et en premier lieu, évidemment, ses animateurs responsables depuis tant d'années... Ou bien ce n'est pas une direction DU CAFE-PHILO, mais du bistrot (le proprio fait office là d'assemblée d'actionnaires à lui tout seul, c'est normal), dans lequel cas, elle n'a pas à se mêler du café-philo. SI le deuxième cas s'arroge les attributions du premier, c'est clair, ce n'est qu'un coup de force parfaitement illégitime. Que des animateurs de café-philo collaborent (le mot n'est pas banal, je le sait) allègrement, sans se poser de questions, n'est pas un "mystère de l'âme humaine" comme dit le témoin précédent, c'est clairement un acte d'opportunisme hypocrite. Ca devrait rester dans les mémoires en tant que tel, des gestes d'allégeance de personnes qui sont engagées (?) dans la philosophie dans la cité envers deux personnes qui n'on que le pouvoir du patron pour s'imposer. Comme aller dans leurs cafés-philo maintenant que qu'on connait leur qualités morales?

55. indifférent aux critiques malveillantes qui pleuvent sur ce site
Ecrit par 1. 14-05-2013
Malgré les gloussements stériles de l'observateur n ° 2 ( le malin ? ) je maintiens ce que je disais en 1 = la pensée est à un dialogue avec soi même.
Et je développe d'autant plus ce point de vue qu'aux Phares dimanche dernier il a été dit que "penser, c'était dire non". Ce sont les enfants qui disent non, pour s'affirmer, c'est une étape obligatoire dans leur développement. Au contaire celui qui pense a besoin de mémoire ( pour bénéficier des expériences du passé) de raison, et surtout d'imagination : sa pensée n'en sera que plus créatrice.
Si Carlos pouvait nous faire un compte-rendu du débat de dimanche dernier 12 mai, il serait encore le bienvenu ( cf mon 1° titre) . C'est le seul but de mon commentaire, d'avance merci.

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire


 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté


personnes ont visité ce site.