Des participants réagissent
21. stop à l'acharnement
Ecrit par le nouvel observateu. 01-12-2011
Comme, je me tiens informé du buzz des cafés-philo qui fleurisent dans des lieux autant prévisibles qu'inattendus, je vous informe que Gunter, selon une invitation diffusée sur le net, ne serait plus "co-fondateur du café-philo des phares.
Il est maintenant " animateur du café-philo des Phares et créateur de café philo dans le monde". Le problème c'est que demain au moins 30 à 40 personnes pourront revendiquer ce titre,puisque les animateurs changent pratiquement toutes les semaines.
Alors singularité oblige, la création "dans le monde" de café-philo s'imposait.
Que le ciel le garde en joie !

22. Stop plutôt à l'imposture
Ecrit par ancien observateur. 06-12-2011
Trop drôle cette histoire de titres auto-octroyés. Mais, "le nouvel observateu" de 21, vous ne vous tenez pas bien informé, sur le site de Meetic (il suffit de faire "cafe philo chez Meetic" sur Google, vous tombez dessus) il est toujours affiché ceci: "l’animation du débat est confiée à Gunter Gorhan. C’est lui qui a co-fondé le premier café philo du monde en 1992, qu’il continue d’ailleurs à dynamiser place de la Bastille".
Mais cette énormité (on sait qu'il n'était pas là en 1992, quand tout a commencé. Comment peut-on co-fonder quelque chose qu'on connais pas et quand on n'y es pas? Par télépathie?)on ne sais pas si c'est la plus grosse, ou si c'est la dernière affirmation, car on n'a jamais vu comment il "dynamise" place de la Bastille. Avant c'était en donnant des leçons de sa morale. Maintenant, en partageant le pouvoir avec l'administrateur de l'animation(désigné et auto denominé aussi co-fondateur), pour inviter des personnes évidemment incompétentes. Drole de façon de "dynamiser".
Par rapport au post précédent, il faut dire aussi qu'à part s'emparer du café des Phares et être invité à Ivry, on n'a jamais vu en quoi il était "créateur". Qu'a-t-il fondé en réalité? Et Pascal Hardy? Quelqu'un sait s'il a fondé quelque chose, lui? Un café-philo? Où ça? Ont-il écrit de la philo? Quoi? Où ça? Je ne suis pas philosophe, mais Deleuze disait que la philo était fabriquer des concepts. Je crois qu'il faudrait fabriquer le concept de récupérateurs de café-philo. Comme ça il seront ensemble co-récupérateurs du café-phlo, et l'affaire des titres sera reglé.

23. Et la nouveauté?
Ecrit par habitué. 07-12-2011
Oui, on voit bien qu'il y a des gens qui on le plus grand besoin de se légitimer coûte que coûte. Je voudrais ne pas manquer de remarquer que les deux derniers débats, animés par Daniel Ramirez et ensuite par Gérard Tissier, ont été remarquables. La méthode de la synthèse au milieu de débat et à la fin à été utilisée, tout naturellement, comme ils avaient déjà l'habitude. On voit que tout ce changement qui était sensé nous apporter la nouveauté ne l'a pas du tout apporté. Le plus souvent il a apporté la médiocrité.

24. Bravo!
Ecrit par Un cinéphile cafephi. 11-12-2011
Merci de passer ce merveilleux film au ciné philo. j'ai souvent pensé que ce qui manque quand on voit de grands films comme ça, c'est de pouvoir faire de la philo ensemble après. Bravo pour la belle idée et pour les 14 ans. Là au moins, on a l'assurance de ne pas tomber sur des incompétents qui seraient là pour remplacer les vrais animateurs. On est très rarement déçu au ciné-philo, tandis qu'au café-philo du matin, depuis quelques mois on est de plus en plus certains de perdre son temps.

25. Merci, mais bon...
Ecrit par Ancien caféphiliste. 23-12-2011
Je voulais remercier, même un peu tardivement, la très belle soirée organisée et animée par Daniel Ramirez pour accueillir et interviewer Edgar Morin à l'occasion de la sortie de son très beaux et émouvant livre "Mes philosophes". Le grand penseur était questionné et mis en dialogue avec le public par le meilleur des animateurs de café-philo. Il ne faut plus avoir peur de le dire, maintenant que des esprits étriqués et envieux se sont emparés de l'animation du café des Phares. C'était un vrai moment de bonheur philosophique. Il était évident que Daniel Ramirez maîtrisait la pensée du grand théoricien de la complexité et avait très bien préparé la rencontre. C'est le minimum qu'un figure de sa taille mérite. Pourtant combien de fois on a vu des incompétents se faire mousser à côté des grands penseurs (on ne suggère rien par rapport aux rencontres autrement), avec une connaissance journalistique très extérieure et simplificatrice des auteurs présentés.
Il eut un temps où Edgar Morin venait en personne au café-philo, invité par l'équipe historique. Maintenant il va au Forum 104. Faut-il voir une conséquence ou un signe que le café des Phares est devenu un lieu infréquentable, où les vrais animateurs ont été remplacés par des imitateurs, juste pour faire plaisir au copain du patron?

26. les chiens aboient et les oies restent blanches de leur parfaite innocence..
Ecrit par le nouvel observateu. 26-12-2011
Je ne sais pas si c'est très correct de "répéter" mais je trouve assez affligeant la réponse faite sur l'autre site par Gunter à une participante sur la qualité de la prestation de Pierre Yves en tant qui animateur des phares "désigné" par le même Gunter en charge du planning.
je cite seulement un extrait pour éviter d'en faire trop :

Gunter says:
"Je ne serais pas étonné que derrière « Agnès Grün » ne se cache l’un des animateurs aigris par le renouveau des Phares qui donne pourtant l’occasion a des sensibilités et styles d’animation les plus divers à s’exprimer et à trouver un écho fécond : le nombre des prises de parole a visiblement augmenté depuis juin dernier et le café ne désemplit pas, au contraire.
Quant à la qualité des animations, aucune n’a jusqu’ici suscité l’unanimité, même si certaines, assurées pourtant par l’un de « la bande des quatre » l’avaient frôlée – mais négativement !
C’est bien connu : « Quand la caravane passe, les chiens aboient », et ce ne peut être autrement…"

Qui sont les chiens ? Qui est la caravanne? On dirait du Poutine!



27. La grand désillusion
Ecrit par Participant. 27-12-2011
Je confirme, la véritable protestation de cette caféphiliste, Urbaine, sur l'autre site était très pertinente. Elle montraitle ridicule auquel on est arrivé au café des Phares, quand Pierre-Yves fait avec le sérieux d'un pape, un véritable show parce au'un serveur (qui n'en demandait rien0)a fait tomber un plateau : "arrêtez tout,on ne peut pas continuer quand quelqu'un est en difficulté!". Le problème de l'amateurisme et de l'improvisation d'animateurs a touché le fond.
Le recours d'accuser les animateurs de se cacher derrière des pseudonymes est habituel de ce personnage: Le seul aigri était lui-même, qui rêvait d'avoir le pouvoir sur l'animation. Pas de chance, ses qualités personnelles entant qu'animateur ne l'on jamais distingué du lot, sauf négativement. Il était au moins celui qui se repète le plus, toujours les mêmes citations, le dernier homme de Nietzsche, l'homme habite en poète de Hoelderlin, etc., tout le monde au Phares en est témoin, et aussi de loin le grand champion de la citation de noms de philosohes pour impressioner son monde (chacun peut consulter les archives sonores ici et aussi ses interventions écrites).
C'est normal qu'il ait besoin maintenant de s'inventer aussi une qualité de co-fondateur, pour le coup totalement inventée. En outre, dire que le nombre de prises de parole "a visiblement augmenté", est totalement faut!.
Et dire que certains caractérisent la philosophie par l'amour de la vérité!

28. Marre!
Ecrit par Bernard Lavelle. 30-12-2011
Merci à tous ce qui se sont manifesté ici. Moi aussi j'y était, et je trouvais que ça dépassait les bornes. On prend en otage les participants pour une entreprise d'auto-promotion d'un bureaucrate des cafés philo et de son adjoint, qui n'osent même plus animer eux-mêmes, parfaitement conscients que cela ne donne pas quelque chose de spécialement mieux que les médiocres simulacres de café-philo qu'on a eu dernièrement. C'est une imposture et il faut le dire clairement.
Supporter le ridicule des débats sans pieds ni tête, dont le seul à sortir son épingle du jeu est le soi-disant poète qui a une audience rêvée pour ses versifications et les pseudo-animateurs invités qui s'offrent leur quart d'heure de gloire. Malheureusement, ils montrent leur seuil d'incompétence plus vite que ne dure le quart d'heure. Il devient indispensable que la prétendue "direction" s'explique devant tout le monde. pourquoi on a voulu faire ça, Pour innover? Et où sont-elles ces innovation? Le fait de faire un show solennel parce qu'un plateau tombe dans u bistrot, c'est ça le "renouveau" du café-philo?

29. Bonne année
Ecrit par Un café-philiste. 01-01-2012
Bonne année à toutes et à tous les café-philistes! Sans savoir si nous pourrons encore avoir un café-philo aux Phares, après la tentative incessante de le détruire, en faisant un enjeu de pouvoir et un festival permanent de l'incompétence. Il nous faudra bien d'espoir pour croire que ça passera l'année.

30. Message d'un fantôme
Ecrit par urbaine. 02-01-2012
Trop drôle! Günter affirme sur son blog que je n’existe pas, que je serais un avatar d’un des « animateurs aigris », dit-il. Ce n’est pas du tout la première fois qu’il essaye de soulever la suspicion. Dans sa tête, les gens qui ne sont pas d’accord avec sa prise de pouvoir ou plutôt celle de son chef son forcément inexistants. Et il me propose de venir le rencontrer : « elle sait où me trouver ». C'est la meilleure! Pourquoi devrais-je m’adresser à lui ? C’est qui, lui ? Je ne veux pas du tout le rencontrer, pour entendre les mêmes moralisations qu’on a entendues pendant des années ! J’exerce mon droit de me manifester publiquement. Le café-philo ne lui appartient pas, même s’il s’en est emparé, ou plutôt son chef.
Il n’entend pas le mécontentement de tant de personnes qui sont déçues du café-philo devenu un défilé interminable de pseudo-animateurs. Personne n’est content, sauf ses fans. Mais si on n’entend que ses fans (« groupie », c’était le titre qu’on m’a attribué chaque fois que je me suis manifesté sur le fait que les animations de Daniel sont remarquables, ce que personne en réalité ne conteste), si on n’écoute que ses copains c’est pareil que ne s’entendre que soi-même : une forme d’autisme.
Maintenant, tous les animateurs habituels y compris Günter, ainsi que les invités de qualité qu’on avait avant, savaient donner de l’intérêt et du contenu au café-philo. La proposition relativiste de dire que n’importe qui peut animer est un sophisme. Ca ne peut être maintenu qu’en acceptant que tout se vaut, que rien n’est de meilleure qualité. C’est la meilleure façon de légitimer la médiocrité : nier le talent et la qualité. Et quoi de mieux pour gommer toute différence que d’écarter le meilleur d’entre les animateurs, faire en sorte qu’il ne vienne plus ou deux fois par an, ce qui revient au même.
Agnès.

31. comment comprendre la motivation de l'autre ?
Ecrit par gtissier. 05-01-2012
Je trouve sur l'autre site sous l'annnonce d'un café-philo des phares qui a eut lieu le 1 er janvier ailleurs ( dans un autre café place de la bastille )et animé par une nouvelle animatrice ( ELKE)ce texte :

( extrait).".Chapeau à Pascal Hardy pour avoir déclenché « le printemps des Phares ». Nous avons été pendant près de quinze ans…quinze ans! sous le joug de quatre vizirs. Certains d’entre eux ont fait de leur mieux pour contribuer à une réflexion « philosophique » et puis Pascal est revenu! Il a écouté, il a vu, il a discuté et il a eu les « balls » (excusez-moi d’employer le mot anglais, il est plus acceptable en français) de dire : « Ca suffit! Les prétentieux, les méprisants, les arrogants doivent se faire plus rares! Ouvrons la porte et laissons un peu d’air frais arriver au poste d’animateur des Phares! ».
On a vu…du pire et du meilleur, chacun selon ses préjugés, ses concepts (comme vous dites) mais quel bol d’air frais!"

Pour moi, c'est signé du dernier président de l'association Philos qui, dans les années 2005-2006 s'était fait élire pour soutenir l'idée d'une gestion associative de l'animation des phares. Cette stratégie avait été celle du tandem Gunter - précédant président de l'association- et Pascal Hardy, à l'époque encore membre actif du collectif d'animation.
On dirait que pour cette personne on est passé de l'associatif au despotisme éclairé et j'ajoute :avec la même idée et contre les mêmes !
Alors que penser de cette sortie ? A nom de qui cette personne parle-t-elle ? Représente -t -elle quelque chose, quelle est sa légitimité, son autorité ( sa gestion a conduit à une mise en sommeil de Philos)
Est-ce que, tous les dimanches, les participants se plaignaient d'être "sous le joug" de "4 vizirs " Soit il s'agit d'une haine tenace ou bien d'un poujadisme assez répandu contre les gens en place-virez les sortants! de l'air !-. Cela marche toujours !
Pascal Hardy n'a jamais tenu ce langage. Ill a soumis un plan à la direction des phares qui l'a soutenu pensant qu'il allait ainsi faire venir de nouvelles personnes ( je cite). Ce plan est public. On peut faire au moins le crédit à Pascal de vouloir juger, après coup de sa pertinence, de comment les objectifs recherchés ( réhausser le niveau des débats grace à de nouvelle méthodes d'animation venant d'animateurs expérimentés et reconnus- son texte) ont été tenus.

Un débat aux phares aura lieu le 15 Janvier après le café-philo pour en discuter et, peut être, revenir à la raison (et aux faits).

Alors comment comprendre le discours enflammé de cet ancien président de Philos?

Une hypothèse plausible - et je la retiens- serait qu'il soit prochainement nouvel animateur qui fait, avec beaucoup d'autres, ce qu'il faut pour profiter, lui aussi, de ce "bol d'air frais".

C'est sûr qu'il ne se montrera ni " méprisant, ni arrogant ni prétentieux". Ceux qui le connaisse dans son expression habituelle lors de ses interventions,savent que ce n'est pas gagné de sa part mais bon, il ne faut pas désespérer du genre humain..

32. La fiente en guise de voeux de nouvel an
Ecrit par Un lecteur scandalis. 06-01-2012
J'ai aussi lu le commentaire de Tahar dans le blog de Günter, et les bras me sont tombés. Je ne qualifierait pas ça de "discours enflammé", mais de attaque enragé et haineux. Le dernier commentaire de Gérard est très subtil, mais peut-être tout le monde ne voit pas qui c'est G. Tahar. En effet, cette personne, souvent installé dans la terrasse, chaque fois qu'il prends la parole au café-philo, avec une voix tonitruante qu'on dirait issue des vielles écoles de théâtre (celles dont se moque Cyrano au début de la pièce)c'est pour asséner ses certitudes absolues.
C'est déjà d'un grande indécence utiliser le mot "printemps". Le printemps arabe ce quand même des peuples qui se son débarrassé des dictateurs, ici c'est un individu qui, autorisé du seul patron a pris le pouvoir sur l'animation. Mais il se permette d'insulter les anciens animateurs. Ca dépasse les bornes. Selon lui, Daniel, Günter, Sylvie et Gérard, qui on assumé la responsabilité avec talent et beaucoup de don de soi pendant 15 ans, seraient "vizirs, méprisants, arrogants et prétentieux". Mais, qui pensait ça avant? Georges Tahar dit alors que "Pascal est revenu! Il a écouté, il a vu, il a discuté". Discuté avec qui? Tout le monde sait qu'il n'es jamais venu avant de se présenter avec la décision prise et l'accord de la direction! 3 des 4 animateurs plus la remplaçante habituelle, Christiane étaient là et aucun d'eux n'était au courant. Ne parlons pas des participants! Quand est qu'ils ont eu lieu ces "écoutes" et ces "discussions"? Si Georges Tahar répand aujourd'hui sa fiente en guise de voeux de bonne année, je ne sais pas si c'est pour se positionner, une chose est claire, c'est indigne!

33. comment faire valoir un droit de réponse minimal ?
Ecrit par Gérard Tissier. 07-01-2012
Pour information (voir 26) j'avais écris à plusieurs reprises à Gunter pour faire paraitre un commentaire sur le jugement de Gunter « ; même si certaines (animations), assurées pourtant par l’un de “la bande des quatre” l’avaient frôlée (l'unanimité) –, mais négativement !» ;

Après plusieurs relances de ma part, il avait accepté de publier un post de moi attestant du caractère non partagé du jugement en question (en reprenant uniquement des extraits de témoignages parus ici). Je me croyais récompensé de mes efforts en voyant ma réaction sur son site. En fait,non, quelques jours plus tard, mon post avait disparu.
Personnellement ce refus réitéré de se conformer à ce que Habermas appelle la régulation contre- factuelle dans son "Ethique de la communication", me désole profondément de la part de mon ex-collègue Gunter. Il y a une question qui me taraude s'agissant d'un homme que je fréquente depuis une quinzaine d'années et que j'ai apprécié à certains égards. Cette question est : que faire devant tant de violence !

La même chose se produit aujourd'hui avec les propos blessants de Georges Tahar -puisqu'il est nommé.(32) Là aussi, il y a refus de publier. Je n'ai pas de solution autre que de signaler à Pascal Hardy qu'on lui attribue des motivations qu'il est loin de vouloir assumer.



34. Balls ?
Ecrit par Lili. 07-01-2012
les 'balls" justement parlons-en. C'est quand on en a plus qu'on en parle autant. Etre courageux ou en espagnol "couilloso" (en d'autres termes plus propices que la virilité érigée en justification de tout acte) ce n'est pas d'obtenir le pouvoir de manière illégitime mais avoir par son mérite et son talent obtenu de la considération, ce qui est loin d'être le cas avec la nouvelle équipe.

35. Belle année aux philosophes de tous le pays unissons-nous !
Ecrit par Lili. 08-01-2012
Et j'en rajoute (vous pouvez supprimer mon post, je n'en ferai pas une histoire de bolls) moi j'ai pas de bolls mais j'ai des idées : pour que ce monde soit plus agréable il faudrait que ces histoires de bolls déplacées puisque tout le monde n'en possède pas_ la moitié du genre humain_ ne soient plus l'enjeu de la réflexion. Je m'en tape le coquillard de ces histoires pathétiques de mâles dominants. Ras-le-bonbon.

36. le minimum est- il excessif ?
Ecrit par Gérard Tissier. 08-01-2012
merci à Lilli de l'info sur un monde séparé entre les "bolls" et les "bonbons" et sur l'existence de " mâles dominants" mais je reprends mon fil:
voici ce qui apparait (pour quelques heures seulement) sur le site de Gunter avant modération;
tissier gerard says:
« Quant à la qualité des animations, aucune n’a jusqu’ici suscité l’unanimité, même si certaines, assurées pourtant par l’un de « la bande des quatre » l’avaient frôlée – mais négativement !
Gunter C’est bien connu : « Quand la caravane passe, les chiens aboient », et ce ne peut être autrement… »

Ces propos ne sont pas acceptables;peut-on savoir de qui on parle et comment l’unanimité a été observée, connue, mesurée.j'ai donné à plusieurs reprises des témoignages de non- fondement de cette affirmation. j’attends toujours !

pour information.

37. suite et un fin de l'épisode ...
Ecrit par gtissier. 10-01-2012
e résume -et je termine- mon action sur certains propos tenus sur l'autre site. En ce qui concerne les jugements de G.Tahar ( 31 et 32),Gunter Gorhan, m'a concédé "que cela était effectiveemnt une erreur de laisser passer ce texte "
Pour ce qui est du reste et de mes quotidiennes tentatives- vaines et presques naïves pueriles, je l'avoue- de demander rectification sur un jugement visant, sans le nommer, Daniel Ramirez, je jette l'éponge.

Non pas que l'idée quil y ait une honnêteté intellectuelle minimale à défendre m'épuise, mais parce que la créativité procédurale de ceux qui ont "la cause, le parti, la révolution, le progrès et pourquoi pas,la "philo-dans-la-cité" à défendre est illimitée.

Je cite un texte paru ce matin sous la rubrique INFORMATION GENERALE :

"Réflexion faite, nous avons décidé ensemble de changer nos règles de fonctionnement, plus précisément nos règles de publication des contributions sur le site philo-paris.com.
Nous pensions naïvement que la loi française suffisait comme repère et critère.
Or,à l’usage nous sommes obligés de constater que, tout en respectant la ettre de la loi, les contributions des uns et des autres, et d’où qu’elles viennent par ailleurs (ce qui implique l’autocritique) alimentent des polémiques stériles qui divertissent du seul objectif qui nous importe : faire avancer la cause de « la philosophie dans la cité ».
Il ne s’agit d’aucune manière d’un ralliement frileux à un quelconque politiquement correct mais uniquement du souci de préserver l’essentiel et d’éviter des conflits ennuyeux, stériles, mortifères.
Nous veillerons donc, désormais qu’aucune contribution comportant des critiques ad hominem soit publiée, sachant par ailleurs, que la critique des idées peut parfois frôler celle des personnes et qu’il ne sera pas toujours facile de faire le tri. Mais comme dit le philosophe : tout ce qui est précieux est difficile…"

Cela me fait vaguement penser à Fouquier-Tinville et un décret du Comité de Salut Public autorisant l'expulsion des accusés du tribunal (dont Danton, et Desmoulin) s'ils le critiquaient. Ce fut fait.

J'exagère bien sûr et nous le savons tous : l'excès en tout est un défaut et "ce qui est excessif est insignifiant".(Talleyrand)



..

38. Une annonce bien peu claire
Ecrit par Un participant de pa. 12-01-2012
Une réunion a annoncé Günter, très mal à l'aise, dimanche dernier. Une réunion au café "les associés", à la fin du café -philo. On n'a pas compris grand chose, tant il ne savais pas ce qu'il voulait qu'il a demandé à la fin de sa petite annonce, "c'est clair, il n'y a pas de questions?" En général c'est quand il y a trop de questions qu'on s'exprime ainsi. Une réunion pourquoi? Pour décider ce qui se passera aux phares? Qui peux le croire? Pour s'informer des décisions du préposé du patron? Faut savoir! Pour avaliser les décisions? Pour faire un semblant de démocratie? On en a assez au niveau national!


39. Le renouveau ailleurs
Ecrit par Caféphiliste. 12-01-2012
Trop drôle! Le "renouveau" est ailleurs! Ca fait 6 mois que P. Hardy nous ballade avec l'idée du "renouveau", "l'innovation", des méthodes et des dispositifs nouveaux... La seule chose qu'on a vu c'est des nouveaux animateurs (de nouveaux n'ont que le nom, la jeunesse est bien loin!), débutants, incompétents, qui essayent tant bien que mal de faire comme les animateurs d'avant, ceux qui avaient vraiment travaillé pour faire ce que nous aimions, un vrai café-philo! Maintenant, le renouveau se passe ailleurs, au Forum 104, où Daniel Ramirez poursuit inlassablement une recherche méthodologique et des innovations de dispositifs. Et dire que c'est lui que le préposé et ses serviteurs voulaient marginaliser. Le seul résultat de cette opération grotesque, c'est que le café des Phares est devenu un des plus médiocres de tous les cafés-philos.

40. POUR INFO
Ecrit par gtissier. 13-01-2012
il y a ..

Réunion publique ayant pour but d’associer les participants à la réflexion, faire émerger des idées autour du nouveau projet, et imaginer comment elles peuvent être mises en œuvre. Dimanche 15 janvier aux Associés (place de la Bastille) à l’issue du débat des Phares (12h30).


Posted on 10th janvier 2012 by Gunter in Informations ( site philo-paris.com)




 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 4 invités en ligne

personnes ont visité ce site.