Des participants réagissent
41. Y être ou n'y être pas ?
Ecrit par le nouvel observateu. 13-01-2012
Une nouvelle à propos du « les chiens aboient et la caravane passe » de Gunter à Agnés Grun qui critiquait la qualité des animateurs, eh bien, cela a disparu !(du site philo-paris.com )Apparemment le site a été épuré des scories de polémiques « stériles qui divertissent du seul objectif qui nous importe : faire avancer la cause de “la philosophie dans la cité” ?(voir 37)Il y a même Carlos,qui se plaint d'avoir des textes de lui supprimés. (la normalisation a gardé des adeptes )

Ceci dit et si les partisans du bon sens ont gagné sur les propos de Gunter, il n'a plus maintenant d'espace de confrontation ou de discussion entre ceux qui ont “un projet”, ceux qui en ont été évincés de sa préparation et ceux qui le subissent ou l'acceptent de bon gré (les participants passifs ou peu impliqués)

Comme il reste la procédure de la réunion d'information de dimanche sur la “réflexion" d'un collectif de gouvernance, les tenants du "projet" peuvent faire semblant d'avoir une démarche participative!

Pour moi,l’étape suivante sera la lutte de pouvoir au sein de ce collectif, la demande ( légitime) des ‘jeunes promus-animateurs’ à avoir un statut digne de ce nom et le patron avec ses lieutenants. Je peux imaginer..


42. Choquant!
Ecrit par Un nouveau. 17-01-2012
Je suis très choqué par les interventions intempestives de Nadia lors de la réunion de dimanche au café Les Associés. Le ton de la réunion était à la contradiction, certes, mais presque tout le monde s'est exprimé avec des arguments, en général hostiles au projet de Pascal Hardy, au moins dans sa forme initiale. Position apparament entendue par Pascal Hardy. Mais cette personne criait, interrompait, bien planquée au fond de la salle. Un procédé d'assemblée politique du pire niveau, vulgaire et agressif. Elle était là visiblement pour apporter la haine. Triste spectacle pour quelqu'un qui se veut animatrice de café-philo.

43. Est-ce que la raison l'emportera ?
Ecrit par gtissier. 18-01-2012
Quelqu'un m'a parlé (je n'y étais pas)de ce que Pascal Hardy et Gunter à cette réunion continuent de se présenter comme les cofondateurs du café philo des phares alors que cela est manifestement faux. On m'a aussi rapporté une certaine agressivité de la part de Gunter contre Daniel à qui on a reproché d'avoir "tué" l'association Philos ( qui avait plus de 10 ans d’existence et qui était un organe de soutien des cafés philo en France) . J'étais à l'assemblée générale qui est à l'origine de cette "mort" et je peux affirmer que tout est venu de l'initiative de ces soi-disant "cofondateurs " qui ont coopté des gens pour constituer un conseil d'administration devant être élu sur la base d'une liste fermée à laquelle seule une autre liste pouvait être opposée lors d’un vote
Evidemment cette procédure n' étant pas connue de tous il n'y avait pas d'autre liste !Le programme présenté par les co-fondateurs était principalement de "gérer" l'animation des phares. Le patron des Phares était présent et je suppose d'accord.
Daniel, lorsqu'il a quitté la salle, s'est adressé à tous en leur disant qu'ils prennent conscience de la nature des méthodes employées. On dirait que tout tourne en rond.

Maintenant Philos sont en sommeil et on voudrait recréer (l'idée serait dans l'air..)une association juste pour le café des phares. Avec les mêmes ? Le patron qui était en arrière plan mais sans rien dire serait maintenant celui qui a réclamé la situation actuelle (ce qui est faux aussi). Serait-ce une solution en partant du coup de force de cofondateurs auto-proclamés ?
Pourquoi ne pas revenir à un collectif d'animateurs, la seule voie qui fonctionne et qui soit raisonnable pour sortir de l'impasse ?
Un collectif d'animateurs(trices) qui ait les compétences et l’expériences requises(ce qui est dans le plan de pascal Hardy en toute lettre) et qui soit d’une taille raisonnable pour qu'il y ait une chose commune sur laquelle s'engager :la qualité des débats avec de la créativité et de l'innovation dans les méthodes d'animation (toujours le plan de Pascal Hardy!)

Franchement cette tendance des hommes a toujours faire plus de ce qui ne marche pas est vraiment une plaie !


44. Un compromis? Mais le veulent-ils vraiment?
Ecrit par une nouvelle partici. 08-02-2012
D'après ce que j'ai compris, il y a deux écoles par rapport à l'animation, les uns, qui se sont largement exprimés dans cette réunion, et qui son contre le nouveau programme, pensent qu'animer le café-philo et surtout celui des Phares est une chose qui s'apprend et qui se perfectionne, un savoir faire, comme en art, selon a expliqué Daniel Ramirez. Une bonne majorité, même s'il n'y a pas eu de vote, préférerait avoir donc un cercle resserré d'animateurs engagés qui soient capables de mener les débats vers la philosophie, bien qu'un grosse responsabilité retombe aussi sur nous, participants. Il a été dit aussi que dernièrement, on ne retrouve plus du tout la philosophie dans une égalisation par le bas de ce qui devient des simples conversations.
L'autre position est celle qui suppose que n'importe qui peut animer un café-philo, qu'il ne doit pas y avoir d'expertise, et qu'il n'est pas question de savoir. Le problème est que seule cette position là est représentée dans l'actuel direction, puisque on a assisté à un défilé ininterrompu de débutants animateurs. Ce qui est frappant est que même certains de ces animateurs invités ont dit qu'il n'étaient pas demandeurs et c'était trop difficile d'animer les Phares, raison de plus pour confier l'animation à des gens qui maîtrisent une méthode.
Il semble qu'il se profile une position médiane, dans laquelle quelque dates seraient réservées pour des nouveaux, pour susciter des vocations, mais qu'une équipe comportant les anciens, plus certains des meilleurs de ce qui ont été "testés", selon P. Hardy, devrait prendre la responsabilité de garder l'esprit d'excellence de ce lieu.
J'ai bien résumé la réunion?

45. C'est n'importe quoi
Ecrit par un participant déçu. 10-02-2012
Maintenant, il serait temps que la situation change, les animations bidon se suivent et se ressemblent, et les micros fonctionnent horriblement mal ça fait plusieurs semaines. On ne comprend que la moitié de ce que les gens disent. Si les débats étaient vraiment importants pour le responsable (mais y -a-t-il un responsable?) il se serait occupé depuis longtemps. Cela montre le peu d'engagement de l'administrateur peu avoir envers le café-philo, et comment attendre ça des masses d'animateurs qui se succèdent?

46. Et après la réunion quoi?
Ecrit par Agnès. 11-02-2012
Je suis d'accord. beaucoup de personnes qui étaient dans cette réunion de janvier ont manifesté un désaccord profond avec ce qui a été fait et un réprobation claire de la méthode. Sur le blog de Günter on censure à tout va. Il y avait un compte-rendu d'Elke, il a disparu. Il est vrai qu'il y avait une partie qui était contente de voir de "nouvelles têtes" à l'animation. ce qui semble de bon sens est d'arriver à un compromis. Puisqu'une bonne partie des participants anciens veulent avoir toujours des animateurs récurrents, en partie parce qu'ils son capables d'assurer la qualité philosophique des débats et en partie aussi parce qu'ils peuvent se permettre d'innover, de proposer des nouvelles modalités de débat, ce que les invités de passage, évidemment ne peuvent pas faire, déstabilisés par la situation. Ainsi il semble que ce serait souhaitable simplement ouvrir (raisonnablement) le cerlcle d'animateurs responsables, et réserver certaines dates pour des nouveaux. Mais avant tout, constituer un comité de pilotage vraiment représentatif. c'était incroyable d'entendre que des participants anciens et engagés ont été refoulés d'une réunion parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec la position de Pascal Hardy et Günter.

47. la difficile évolution des Cafés Philo
Ecrit par reporter-rdm. 03-06-2012
Depuis que les animateurs reçoivent des spectateurs dont certains participent aux débats, ils sont l'objets de critiques. Que ce soit pour les choix de sujets, ou les interventions répétitives, on sent toujours ce genre de critique lorsque des équipes prennent en charge des associations, en Assemblée Générale ou lors d'évènements public. Dès lors que j'ai commencé à fréquenter les Café Philo j'ai su qu'un noyeau menait le débat et que des interventions de participants n'auraient peut-être pas le même poids dans les échanges.
Toute réunion de plus de trois personnes implique des frustrations, des surprise ou des habitudes.
Plutôt que de critiquer ouvertement l'atmosphère, j'ai préfèré ne plus venir pendant quelques mois, réapparaitre pour bousculer mes certitudes et repartir.
Peut-t'on être à la source des débats et un bon auditeurs? Les participants qui pensent avoir leur mot à dire en relation avec la gestion du Café sont-t'ils capables de distance et d'impartialité?
Il faut en fait ménager la chèvre et le choux, car le lieu qui accueille les débats offre un espace qui pourrait être plus rentable, par exemple en organisant ses propres brunch ou diffuser de la musique.

48. rentabilité des lieux
Ecrit par spectateur. 03-06-2012
Ce ne sont pas les spectateurs qui critiquent, ils ne disent rien.
Si vous relisez le post 42, vous voyez que ce sont les habitués qui crachent leur haine : Nadia est un échantillon d'agressivité et de vulgarité, sa mélanchonite aigüe n'ayant pas arrangé les choses.
Pourquoi ne pas essayer des brunches philosophiques ? plus de rentabilité pour le gérant du café, plus de choix pour les participants ( un sujet et un animateur par table) et finis les problèmes de micros . Les dits spectateurs devraient ou participer, ou disparaître.

49. Petite confusion
Ecrit par Participant à la réu. 04-06-2012
Le spectateur de 48 fait une confusion, Nadia criait parce qu'elle voulait empêcher la parole de ceux, très nombreux, qui n'étaient pas d'accord avec la coup de force de ceux qui se sont approprié de l'animation avec le seule soutien du patron, car elle faisait partie du groupe sélectionné par P. Hardy pour prendre la place de l'ancienne équipe. Je ne sais pas ce que c'est la mélanchonite, mais on sais ce que c'est des coups de force. Maintenant, on voit le résultat: il y a à peu près 40 personnes chaque dimanche. Avant il y avait entre 80 et 100. Comment voulez-vous que ce soit rentable pour le patron. Pourtant, c'est lui qui aurait donné l'aval à P. Hardy pour son opération. Vous allez pas me dire que la qualité de l'animation n'y est pour rien dans cette désertification.

50. Mélanchonite aigüe de la Nadia bico(mmunautaire) marxiste
Ecrit par 48. 04-06-2012
Le spectateur ne fait aucune confusion . Quand il dit que Nadia est un concentré de haine et d'agressivité, il fait allusion à des propos qu'elle a tenus haut et fort pendant la campagne électorale de Mélanchon : salauds de céfrans et vive la révolution.
Mais je doute qu'elle se hisse un jour au statut d'animatrice, alors j'en reviens à la désertification du café philo. Si le gérant du café a envie de changer de clientèle c'est son droit. Augmenter ou pas le prix des consommations, refaire ou pas le local crados du fond du couloir, faire réparer ou pas les micros, il gère ses intérêts c'est normal, donc aux clients de gérer les leurs au mieux aussi.

51. Incohérent?
Ecrit par Participant du 49. 04-06-2012
Je n'ai pas entendu ces propos mélanchonistes. "Salauds de céfrans" est plutôt injurieux et violent, s'il a été prononcé (Y a-t-il de témoins?) il aurait dû être dénoncé. Ca me semble douteux. Mélanchon était un candidat légal, ce qui signifie que c'est légitime de le soutenir. On peut s'interroger quand même sur le fait d'être mélanchoniste pour une personne qui a été la première à monter sur le coche du patron et de son préposé. Sans parler de la qualité douteuse de son animation et des ses connaissances plus qu'approximatives de la philosophie.

52. Débat du 17
Ecrit par 50. 18-06-2012
Nadia écume les cafés-philo pour y imposer SA vérité. Loin d'être philosophe, elle atteint parfois des sommets d'agressivité . Aucun étonnement hier, c'était elle la cheftaine , alors je me demandais si sa valse des micros était vraiment nécessaire : puisqu'on est moins nombreux, il suffirait peut-être que chacun se lève pour parler ?

53. Lamentable!
Ecrit par une participante dég. 19-06-2012
Pénible spectacle dimanche 17: L'animatrice invitée Gale Prawda est une de plus anciennes animatrices de tous les cafés-philo de France, fondatrice du café-philo en anglais au Flore, que ai le plaisir de fréquenter de temps en temps. Elle es aussi une de rares à avoir une formation de haut niveau. Comme Daniel Ramirez, elle est Docteur en philosophie. On aurait voulu l'entendre. Oui, mais dimanche il y avait Nadia. Elle était partout et tout le temps, sur tous les participants, tendre et reprendre le micro, a distribuer les bons et les mauvais points, toujours un commentaire après chaque participant, et de temps en temps un condescendant "Gale, tu veux intervenir sur ça"? Que peut-on dire de plus? C'était d'un très grand ridicule. Les personnes qui ont un tel besoin de se montrer pour exister feraient mieux de choisir la télévision. Le café-philo est autre chose. Mais y a-t-il encore un café-philo?

54. Un gâchis
Ecrit par un participant. 04-07-2012
Heureusement il y a eu Christian Godin dimanche dernier. Ca fait longtemps qu'on n'entendait pas quelqu'un faire de la philosophie dans ce lieu. C'était triste quand même voir un professeur si talentueux dans le café à moitié vide!

55. Mieux vaut tard que jamais
Ecrit par absent dimanche. 05-07-2012
Alors faites-nous un compte-rendu du débat de Christian Godin, et nous essaierons d'échanger des idées sur le sujet qu'il a choisi.

56. la durée est-elle normale ?
Ecrit par Gérard Tissier. 06-07-2012
Le sujet était "est-ce normal d'être normal ?",bref de la norme et ce qu'elle suppose sous un angle philosophique.J'ignore si le "on" du normal- condition première de l'"étant" cher à Heiddeger- a été évoqué.
Par contre je me demande si c'est tellement normal qu'il n'y ait plus que 40 personnes aux phares.Certains disent que les gens normaux votent avec leur pieds.
C'est peut être la seule démocratie qui reste dans cet endroit. On va célébrer son 20 eme anniversaire en Septembre.Combien dure une belle idée lorsque les passions humaines s'acharnent toujours à faire plus de ce qui ne marche pas? Mais voilà,il parait que c'est normal..Alors ..

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire


 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 9 invités et 1 membre en ligne
  • franGala

personnes ont visité ce site.