Avons-nous le devoir de rechercher la Liberté ?
21. Personne n'a rendu sa copie!
Ecrit par Alex. 19-03-2013
je n'ai pas l'impression qu'on m'ai tenu la porte. N'y a t il pas un prérequis à la sagesse : la courtoisie? ou sont les sages.?
Je suis déçu! j'espérais des réponses à mon petit exercice pourtant très basique. personne n'aurait donc eu la moyenne? notre impression de liberté ne serait elle que gesticulation?
il y aurait donc une urgence à libérer? on nous avait promis la liberté, on nous avais dit qu'on était les seul à l'avoir. on nous a menti. l'homme ne descend pas du singe: il est un singe qui passe d'ailleurs le plus clair de son temps à singer ses congénères. c'est le moyen le plus efficace qu'il a trouver pour évoluer ds la communauté. seul nous serions des enfants sauvages. bien sur il a de temps en temps une association d'idées originale qui lui vient à l'esprit, il ne sait d'ailleurs pas trop comment cela surgit de la boite noire qu'est son subconscient. il a comme ça commencé à construire un monde imaginaire qu'il prendre trop souvent vérité universelle.
Attention aussi aux résultats aberrants! pas de liberté réelle sans lucidité d'une part pour prendre conscience de ces contraintes, de ces contingences, ceinturé par notre histoire, d'autre part le discernement nous permet d'exploiter cette liberté de la convertir de l'accomplir. sans discernement notre liberté serait inexploitable.
mais en finalement, nous avons peut plus besoin d'une simple impression de liberté que d'une liberté réelle pour être heureux auquel cas c'est pas si mal d'avoir une vision peu flou de l'avenir mais aussi de notre présent pour pouvoir plus facilement l'interpréter à notre avantage.

ps ma double vie: oui on pourrait croire à l'amalgame sur liberté égalité fraternité. j'aurai du préciser que l'envisageait ces valeurs au niveau personnel comme à leur origine. avant d'être les valeurs de la laîcité et de notre démocratie elle ont d'abord été des valeurs religieuses et philosophique personnelles.

22. les sages sont partout, les fous encore plus !!!
Ecrit par Jacques. 20-03-2013
Alex, ce qui m'est personnel, ce n'avait besoin que de moi : si je croyais en dieu et si je n'avais même pas besoin que ce dieu existe, cette foi était effectivement personnelle ; la fraternité comme la religion, par contre, ce supposait au moins un tiers imaginaire : c'était inter-personnel, par définition!?
Ici et si 1789 pouvait effectivement apparaître comme une date charnière, c'était autant une rupture avec le passé proche, bourbonnien, qu'un retour aux fondamentaux populaires...francs ou républicains-romains ou crypto-judéo-chrétiens...même si la rupture avec la terreur administrative a été éphémère : les "grandes" dates historiques sont des leurres : le réel est mou et collant : il faudra faire avec, Alex et son bloc à notes !

23. La parabole des talents
Ecrit par Alex. 21-03-2013
Pour O Wilde "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais"; les fous ne seraient peut être pas si fous.
Notre parcours de vie de l'enfance à l'age adulte est je crois un parcours de libération dans lequel nous nous inscrivons obligatoirement, l'école est une obligation, on oubli les récalcitrants, libération par le développement de nos connaissances, de nos compétences, de notre adaptation sociale,et plus tard le très à la mode développement personnel. la morale judéo chrétienne est claire ; développer ses talents est un devoir, cette valeur a été reprise par la société moderne qui a besoin de former des élites, la compétition est la, un devoir d'excellence est fixé ds les objectifs précis: je ne suis pas le seul à donner des notes.80% de bacs... il ne s'agit la d'un aspect essentiel de notre libération : sortir de l'ignorance développer notre discernement.
c'est un devoir en même temps qu'une nécessité tant qu'il faudra travailler pour vivre.

24. ! Alex ne sait pas qui sont ses vrais amis !
Ecrit par Jacques. 22-03-2013
Que serait triste la vie d'Alex si où qu'il aille, il entendait dire qu'il avait raison avant même d'avoir ouvert la bouche !? Il périrait d'ennui !? Heureusement avait-il des amis prêts à le contredire pour le plaisir..de le voir approfondir, ordonner, diversifier ou seulement relativiser sa pensée !?
Alex n'imaginait pas le mal qu'on se donnait pour essayer de comprendre ce qu'il voulait dire, à chaque fois !?!
Ici, pour avoir l'impression qu'on vous tenait les portes, encore fallait-il aimer aller et venir joyeusement...parce qu'on était durablement bien nulle part...même Alex...sinon pourquoi s'en mel-erait-il ???

25. « Laissez tomber ce que vous pensez devoir être et soyez qui vous êtes".
Ecrit par Alex. 22-03-2013
Titre d'un livre de Brené Brown, le "devoir" appliqué à la quète de soi, ne serait pas une garantie d'épanouissement. Rangez vos cartables, pas de devoir de liberté donc !vous pouvez aller jouer...votre vie.
est il raisonnable de passer la moitié de sa vie à identifier des modèles pour passer l'autre moitié à cherche à y coller?
Liberté est un mot que le rêve humain alimente. Il n'existe personne qui l'explique, et personne qui ne le comprenne. conclusion du film "l'ile aux fleurs" de Jorge Furtado,Brésil, 1989

26. Alex...sauf que l'école évangélique d'alors consistait à se raconter des blagues libertaires
Ecrit par Jacques. 22-03-2013
Las, las, Alex, je viens et reviens d'un monde super-éduqué peuplé d'ombres tristes qui ont fait leur malheur toute leur vie, comme celui de leur entourage : ils n'ont retrouvé la joie qu'à l'instant de mourir, lorsqu'ils n'avaient plus la force de se mentir.
Le temps m'a apporté des preuves que je ne demandais pas vraiment : à six ans, je ne savais pas bien parler que je savais déjà !?
Si je peux maintenant en parler librement, ce n'est pas tant que j'ai appris : c'est d'abord que j'ai secrètement refusé d'épouser le mensonge...mais je puis comprendre que cela pût paraître vraiment trop simple aux chantres des connaissances livresques.

27. Moi aussi je suis un rebelle, je Traque les illusions
Ecrit par Alex. 22-03-2013
Effectivement pas toujours facile de se comprendre à travers les mots et au delà des mots.
je suis un explorateur, un aventurier qui aime s'enfoncer dans l'inconnu ce qui peut me mettre parfois en difficulté, mais le risque en vaut la chandelle.
je sors aussi du modèle évangélique, on ne peut quand même jeter le bébé avec l'eau du bain.
les religions n'ont peut être pas libérées l'homme mais elle lui ont peut appris à accepter sa finitude, à donner un sens à sa vie, elles aurait du aussi lui apprendre à mieux vivre ensemble ...

28. erratum 27.
Ecrit par Alex. 22-03-2013
la dernière phrase il faut lire : ... mais lui ont peut-"être" appris à accepter sa finitude...

29. Souvent la recherche à une question est plus importante que la question elle même
Ecrit par Alex. 22-03-2013
Merci Jacques, c'est vrai que partager est toujours plus enrichissant même quand ces différences portent sur le fond.
Les clivages ont changés ils ne sont peut être moins entre ceux qui ont une religion et ceux qui n'en n'ont pas qu'entre ceux qui ont des certitudes (accessoirement voudraient les imposer aux autres) et ceux qui sont dans la recherche, l'écoute et le questionnement.

30. Help
Ecrit par Alex. 23-03-2013
Je ne suis pas sur s'avoir compris "parce qu'on était durablement bien nulle part"

31. Pas facile d'assumer la liberté au quotidien
Ecrit par Alex. 24-03-2013
Nouvel élément à prendre en compte pour tenter une réponse au sujet:
Chaque jour, nous prenons de très nombreuses décisions. Les unes sont faciles et d'autres un peu moins… On n'a jamais eu autant de liberté que de nos jours. La société moderne a indiscutablement permis de favoriser la liberté, l'autonomisation et l'indépendance, mais il semble que ces apports ne soit pas sans contrepartie. Cette liberté peut engendrer de l'incertitude, de la déprime.
Comment regretter une trop vaste liberté de choix ? Simplement car la liberté est difficile à assumer. Même si avoir le choix peut améliorer notre indépendance et notre pouvoir sur notre vie et la société, la liberté de choix peut aussi engendrer une incertitude paralysante. Une personne peut devenir angoissée, voire dépressive, obnubilée par les mêmes questions : "Ai-je fait le bon choix ?", "Que vont penser les gens de ma décision ?"… A cause du regard des autres ou de l'impact sur la société, cette personne peut se trouver prisonnière, paralysée face à un champ de possibles trop important. Trop de liberté peut paradoxalement conduire certaines personnes à être prisonnier de leurs hésitations.(source R Leduc Pychologue).
On observe aussi ce phénomène ds les entreprises dans la notion bien connu des managers: "la résistance au changement".

32. parce qu'on était bien durablement bien nulle part...et autres piques
Ecrit par Jacques. 26-03-2013
...parce que l'intranquillité est notre destin...et à tel point, que la vraie tranquillité, c'est la mort! Elle était même si étrangère à l'être vivant, qu'elle lui faisait souvent peur panique !!!
A propos des religions installées, il ne faudrait pas oublier que nombre d'entre elles a été installé au fil de l'épée...un peu comme les américains avaient essayé d'amener la religion dollars en IRAK ; vainqueurs et vaincus voudront oublier...mais ils transmettront malgré eux le mal qu'ils auront fait !?
A propos d'Alex lui-même, je voyais un in-satisfait un peu tricheur, plutôt qu'un aventurier !? Serait-il un aventurier vrai de vrai, qu'il n'en parlerait même pas !?!
Quant aux chers "managers", quand ils parlent de résistance au changement, ce n'est jamais de leurs vacances en famille à DEAUVILLE ou RAMATUELLE dont ils parlent !!!

33. Méritons nous la liberté?
Ecrit par Alex. 26-03-2013

quelques décennies à peine après la découverte d'Einstein E=mc² 2 mégalopoles étaient détruites: méritons nous la liberté ?
Nous sommes sur un espace de liberté ou il s'agirait de tenter d'esquisser une vérité sur le sujet, et quelles messages plus tard on ne s'attaque plus au sujet mais à Alex lui-même qui est effectivement tres loin de ce qu'il voudrait être: méritons nous la liberté ?
Le couple liberté-responsabilité parait indissociable, si nous avions un devoir de nous libérer n'aurions nous pas également un devoir de développer le fameux supplément d'âmes cher à Bergson.
peut être avons été trop vite dans cette démarche de libération?
Puisque nous avons abandonné la religion et sa morale, sommes nous et serons nous capable de répondre à ces nouvelles possibilités/liberté qui posent des vrais questions éthiques et politiques: Eutanasie, Avortement,clonage, selections embrionaires, ingérence humanitaire.Ecologie/Economie Croissance/décroissance...?

Les religions devront se déinstaller, reprendre leur baton de pélerin pour se réinventer si elle veulent survivre à l'implacable regard d'une humanité qui analyse l'histoire comme une trahison et qui réclame cohérence et vérité.

34. du danger d'être écouté...ou même compris
Ecrit par Jacques. 27-03-2013
On n'attaque pas...ou si peu : on pousse seulement un peu Alex à devenir lui-même ou, plutôt, quelque chose qui brille.
Si Alex était vraiment vivant, il se sentirait inattaquable parce que changeant à tout instant !?
Par exemple, quand Alex demande aux religions installées de devenir autre chose que ce qu'elles sont déjà, on voit bien qu'il y a tiraillement en lui, entre immobilisme et épure.

35. quand on veut vraiment faire simple, on peut
Ecrit par Jacques. 27-03-2013
Ou était "la" morale évangélique lorsque l'on pendait les avorteuses mais que parallèlement, on bénissait les armées des princes ???
Ou est "la" morale lorsque règne la paix nucléaire partout...où couve le feu nucléaire ???

36. Bilan des religions
Ecrit par Alex. 28-03-2013
Il faudrait pouvoir faire un bilan objectif de l'apport des religions à l'humanité, se demander aussi si l'humanité peut vivre sans religion?
c'est clair, les religions ont accumulées les grosses casseroles: de l'inquisition au mariage pour tous en passant par galilée, la place de la femme, le préservatif....etc
elle ont pourtant permis de convertir les sociétés qui vivaient il y a 2000 ans selon la loi du talion à monde qui a comme idéal la fraternité ce qui n'est pas rien! cela dit on en est encore tres loin.


37. "Respecte et fais ce que tu veux"
Ecrit par Alex. 28-03-2013
S'enfoncer au coeur d'une terre inconnue ou vous ne voyez d'ou l'ennemi peut surgir, comme avec les yeux bandés, un écran devant les yeux, avec la maladresse de l'inexpérience et plus d'incertitudes que de certitudes difficile de se sentir inattaquable. mais c'est peut être aussi parce ce que je suis vivant que je me sens fragile. il faut prendre le risque, c'est ça la vraie vie. on est dans l'ère du zéro risque, port de ceinture, casque, gilet fluo..., détecteur de fumées... la vie c'est la maitrise du risque et non l'évitement ou la censure.

qui brille : si nous pouvions trouver une réponse lumineuse au sujet qui m'a déja beaucoup appris.

Tiraillement: il faudrait sortir du dogmatisme, sortir de l'intolérance des monothéismes qui prétendent qu'il y a une Vérité Universelle, quelle est unique et qu'ils sont par conséquent les seuls à la détenir et ce qui leur donne le droit de l'imposer! Ne garder que les valeurs des origines, encore qu'elles ont peut être été trop ambitieuses pour l'humanité: Le commandement d'amour "Aimez vous les uns les autres" fait chaud au coeur mais en sommes nous capable? l'amour ne se commande pas, quand l'objectif est trop ambitieux l'echec est assuré (les managers le savent bien ça aussi). contentons nous de "Respectez vous les uns les autres".ça parait plus réaliste. St Augustin disait : "Aime et fais ce que tu veux" ce qui devient "respecte et fais ce que tu veux" Ce qui donne une nouvelle vision de la liberté. Sortir de la vision du monde ds la quelle vous avez été élevé n'est pas évident, c'est un tiraillement, j'ai dépassé ce stade.

38. ?! du danger de trop lire brown ou furtado !?
Ecrit par Jacques. 28-03-2013
Zéro risque...à l'heure de la vache folle, des vaccins à l'aluminium, d'une cocotte nucléaire tous les trois cent kilomètres...alors que les anciens racontaient qu'eux vivaient toutes portes ouvertes et que le cheval ramenait tous le soirs le patron de l'estaminet !?
A chaque fois, la sécurité, c'est un gadget de plus, une poudre, une opération...de l'argent...jamais de la vigilance, jamais de la convivialité...jamais de la vraie gratuité !...
Qui a décidé qu'Alex avait besoin de sécurité, plus ? Qui avait décidé qu'il ne souffrait pas d'autre chose ? Alors, Alex ne lirait-il pas trop ???

39. Alex, demain, tu fais quoi ? Tu es quoi ???
Ecrit par Jacques. 28-03-2013
Il me paraît indispensable que la vérité soit unique.
Que les points de vue fussent multiples, c'est ce qui fondait précisément la nécessité de les confronter : une parcelle de la vérité gît dans toutes les vérités !?
Quant aux vérités qui avaient besoin de la force armée pour exister, ce pourrait être la définition même du mensonge policier...présent, passé...et à venir !...

40. "Je suis le chemin, la vérité, et la vie" Jean 14:6
Ecrit par Alex. 29-03-2013
c'est sur que par définition la Vérité parait exclusive: si une option est reconnue comme vrai toutes les autres options deviennes fausses. ex La terre est ronde : c'est exclusif
malgrès tout de la même façon qu'une équation mathématique peu avoir plusieurs solutions, (exemple des systèmes à x équations et y inconnues)il y a multiples domaines des problématiques humaines dans lesquels il y a aussi plusieurs bonnes façon d'atteindre un même objectif.dans ces domaines la vérité n'est donc plus unique.
à notre toute petite échelle avec notre tout petit cerveau de primate vaguement évolué nous avons tout juste l'impression de détenir la vérité mais nous sommes en réalité surement très loin de pouvoir nous l'approprier.
Réconnaissons que nos vérités ont la fragilité de notre regard très limité et que La vérité ne nous est pas accessible...Sauf si la Vérité venait à nous?!

Propos intéressants de Chritoph Lichtenberg même si je ne crois pas autant que lui à notre liberté : "Je crois que l'homme est en fin de compte un être si libre qu'on ne peut pas lui dénier le droit d'être ce qu'il croit être"



 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 2 invités en ligne

personnes ont visité ce site.