Toute croyance est-elle contraire à la raison ?
21. Toute croyance est-elle contraire à la Raison ?
Ecrit par Hamm Robert. 07-11-2014
Il me semble qu'une attitude sophistiquée pour répondre ici pourrait être exacte

D'une part,pour que ce Sujet ait un sens,il faut parler du même Sujet....Croyance et Raison en un même individu....D'autre part faut-il,peut-être, se demander quel moyen terme peut relier ces deux notions...Le hasard(?) ou un trait d'union.
Qui sait?
Ce qui est certain,par contre,est que ces notions comprises sans force distincte et contraires ôte à ce sujet sa saveur:de quoi pale-t-on,en Effet?

Effectivement il faut qu'il ait un conflit entre le"ce" à quoi l'on croit et la Raison que l'on utilise qui,comme chacun "peut" le savoir,ne correspond pas forcément avec "une" raison....

Comme la règle "classique" de la phislosophie le suggère il faut donc donner à un thème donné l'impression
d'exister indépendamment du scribe.
Seulement à partir de ce point de départ peut-on dire qu'un contexte suffisant est ainsi simulé....Ainsi faut-il éviter"philosophiquement" de donner l'impression d'être "personnel".
Au contraire... C'est au moyen de cette Impression de parler d'une réalité de fait,d'un a posteriori,qu'un a priori Kantien devient légitime,trouve sa liberté d'expresion dans une maxime délibérément choisie,une raison...
Il faut donc qu'il y ait un conflit,un problème "philosophique" nécessaire à l'élucidation pour que l'on puisse croire en la réalité de ce dont on parle....Raison et croyance peuvent donc également être des notions
indisssociables,former un en un même Sujet...Inversement Ils peuvent diviser un même sujet,l'obliger à l'inaction
L'intérêt psychologique d'un tel conflit est pourtant douteux.Généralement le Sujet victime d'une telle Situation psychique en sait trop peu sur lui-même ou sur ce dont il se préoccupe.

Enfin,pour parler de nouveau de l'entente faut-il,peut-être,remarquer qu'il s'agit là de deux Forces(la croyance et la Raison) qui sont réciproquement incompatibles....Exemple.

La Raison a besoin d'une durée de réflexion;la croyance,de quelle durée a-t-ell besoin? Très souvent, en effet, peut-on remarquer que des idéalistes déçus abandonnent une croyance non réalisée ou non réalisable.La Raison,par contre ne peut abandonner...
sans "déraison" en conséquence,sans perte de logique...Et chacun sait ce que cela veut dire,c'est-a-dire une expérience à ne pas faire....

S'il est par contre question de répondre à la présente question faudrait-il dire qu'un élargissement thématique aurait pu être interessant.Donner par exemple au thème en jeu une dimension plus spéculative,plus polémique,plus psychologuique et beaucoup moins réaliste comme l'est d'ailleurs la Raison humaine et ses croyances.
Qui,d'ailleurs,hors mis toute naïvité ,veut bien "croire" que l'être humain est aussi rationnel comme il veut le faire "croire"?

Avec mes salutations....

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire


 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté


personnes ont visité ce site.