La nature a-t-elle besoin de l'homme ?
Écrit par Marc Goldstein   
18-03-2007
21. Tu la tiens, ta synthèse !
Ecrit par Marc. 18-02-2008
Bonjour Nawal,
Tu as écrit l'essentiel ! Il suffit d'ajouter une conclusion indiquant que toute intervention de l'homme sur le cours naturel des choses (la nature) - ici, la procréation - peut provoquer l'effet inverse (la stérilité de la progéniture), voire entraîner des conséquences qui le dépassent. Aussi est-il impératif de prendre un maximum de précautions et d'agir avec prudence avant de généraliser une nouvelle découverte médicale.

22. Réponse à Nawal
Ecrit par Nadia. 18-02-2008
Bonjour nawal,
Les risques inhérents à la technique de l'Icsi sont les mêmes que ceux de la FIV classique. Ils sont essentiellement liés à une hyperstimulation, à une grossesse multiple ou des complications de la ponction pouvant entraîner douleurs et infections. elle n'entraîne pas de façon significative l'apparition de malformation. D'après des biologistes de la BLEFCO (ETUDES DE LA FECONDATION ET DE LA CONSERVATION DE L'OEUF), le taux d'anomalies rencontrées chez les enfants nés après Icsi est de 1,9% alors que celui pour les enfants nés spontanément varie entre 1 et 2%. Par contre, il est probable que la stérilité soit transmise du père au fils puisqu'il reçoit le capital génétique de son père. Le seul HIC, d'après des travaux réalisés par des chercheurs australiens, c'est qu'on pourra se passer des hommes pour la procréation. Une fécondation sans spermatozoïde a reussi brillamment. Ces chercheurs ont obtenu des embryons de soouriceaux en fécondant une ovule avec une cellule provenant d'une autre souris. La cellule utilisée pour la fécondation peut provenir de n'importe quelle partie du corps et de n'importe quel individu, mâle ou femelle. L'intervention de l'homme sur la nature est à double tranchant! Bon courage!!!

23. réponse à géraldine
Ecrit par Nadia. 18-02-2008
Bonsoir géraldine,
je crois que l'homme a besoin de la nature et non l'inverse. Selon le vieil adage: la" nature reprend ses droits" et ce en toutes circonstances que ce soit la nature "naturelle" ou la nature "naturante". Bon courage !!!

24. bonjour Nadia
Ecrit par gérard. 16-11-2008
Désolé Nadia,si l'Homme a besoin de la nature c'est qu"il en fait partie mais le plus important c'est qu'il est la "conscience" de la nature;le mythe de Noê l'exprime bien dans la bible.D'ailleurs qui se préocupe de la bio-diversité ?

25. La nature a t-elle besoin de l'homme ?
Ecrit par Teddy. 07-06-2017
Je suis un étudiant invité par un débat scientifique qui le meme theme qu'ici.Je me demande quelles sont vraiment les besoins de la naure.

26. La nature a t-elle besoin de l'homme ?
Ecrit par Teddy. 07-06-2017
Je suis un étudiant invité par un débat scientifique qui a le meme theme qu'ici.Je me demande quelles sont vraiment les besoins de la naure.

27. L'homme détruit la planète par sa démographie exponentielle
Ecrit par de passage. 09-06-2017
La nature n'a pas besoin de l'homme. Elle existait avant lui et continuera sans lui.
Tout le monde blablate sur le réchauffement de la planète ( climato-sceptiques contre catastrophistes ) alors que le gros problème est démographique :
En 1950 nous étions 2 millards et demi sur cette planète, aujourd'hui nous en sommes à 7 milliards 1/2....3/4....à 9 milliards il n'y aura plus assez d'eau potable pour tout le monde : vous demanderez à vos débatteurs scientifiques ce qu'ils en pensent ?
Ah non, chuuuuut, c'est un sujet tabou.

28. le temps demeure et nous "passons".
Ecrit par Sirius. 19-06-2017
"La nature n'a pas besoin de l'homme ". Elle existait avant lui et continuera sans lui." Ah oui ? Pourtant, en son sein l'Homme est progressivement apparu. il en issu selon un processus évolutif (Darwin) jusqu'à un point où par sa conscience il peut créer une distance entre lui et la nature.Cela lui permet de la penser en y rajoutant le temps dans sa perception et ses élaborations

Pour la démographie,je ne sais pas. Quelles solutions ? Les guerres,les épidémies, le retour à la mortalité infantile, la suppression de la médecine, la stérilisation généralisée, l'interdiction de faire l'amour, de fortes taxes pour le second enfant, l'avortement des embryons des filles? Si c'est cela à quoi pense le contributeur, on comprend que cela soit "tabou "pour (27)

La fin de l'espèce humaine, ce n'est peut être pas le climat selon de " passage". Et si c'était parce que l'humanité cesserait de faire des enfants (une pandémie rendrait les femmes infécondes) Ce serait la solution crédible à la fin de l'Homme " sans la question du climat (dont personne ne dit que cela va entraîner la fin de l'homme mais une altération forte des conditions de vie)

En tous cas, moi je ne crois pas trop à un truc du genre : si çà continue,on va tous mourir de soif ! ( je caricature, pardon)

Bon. Disons que le temps de la catastrophe est notre présent car elle est annoncée. Le déni et les contorsions rhétoriques font parties de ce temps. On peut bien sûr les accepter puisque le pire n'est jamais certain et que les craintes pour les générations futures ne sont pas une religion. Chacun a le droit de vivre sans une « angoisse de l'angoisse » et trouver que le vrai problème n'est pas celui dont on parle.

Cela s'appelle soit un point de débat soit un point de vue singulier.



29. la soif ? non, la guerre !
Ecrit par 27. 19-06-2017
Mourir de soif ? non non, la guerre pour l'eau potable est à l'horizon ( un horizon plus ou mois proche selon les démographes).
Et le défi migratoire est l'affaire d' UNE génération : en 2050 l'Afrique aura doublé sa population pour atteindre 2,5 milliards d'habitants ( le quart le la planète !!!)
je vous laisse faire de l'humour sur la question ............

Ecrivez votre commentaire ici:

Titre
Écrit par
Code aléatoire
Vérification du code aléatoire


 
< Précédent   Suivant >

Qui est connecté

Il y a actuellement 1 invité en ligne

personnes ont visité ce site.